leral.net | S'informer en temps réel

Nébuleuse dans la gestion de l'APS : les travailleurs réclament un audit financier de l'entreprise

Les travailleurs de l'Agence de presse sénégalaise (APS) demandent aux autorités publiques de mener "une mission de vérification et d'audit" des finances de l'entreprise confrontée à une "profonde crise" financière.


Rédigé par leral.net le Lundi 12 Janvier 2015 à 19:50 | | 0 commentaire(s)|

Nébuleuse dans la gestion de l'APS : les travailleurs réclament un audit financier de l'entreprise
"Des sursalaires sont indûment versés à des agents, dont le directeur général, dans l’illégalité la plus totale puisque non autorisés, ce qui constitue une rupture totale d’égalité dans une entreprise fonctionnant totalement sur la base de subventions publiques", affirment les travailleurs de l’agence dans un communiqué reçu à la rédaction de l’entreprise.

"Excédés par cette situation, nous demandons une mission de vérification et d’audit des comptes de l’établissement, convaincus que ce travail révélera une gestion peu soucieuse de la préservation des deniers publics", écrivent-ils.

Le communiqué fait état de "la profonde crise dans laquelle se trouve [l’agence] dont la gestion quotidienne est en porte-à-faux avec les exigences de la gouvernance vertueuse prônée par les plus hautes autorités du pays".

Depuis plusieurs "semaines, des agents ayant compétence en la matière ont décelé des vices de forme dans la gestion financière et comptables de l’entreprise, des impairs reconnus par la direction, qui s’est engagée à y remédier, sur la base d’un procès-verbal qu’elle a dûment approuvé et signé", indique le communiqué.

Mais "rien de ce qui a été retenu n’a connu le plus petit commencement d’application. Au contraire, les choses vont de mal en pis, comme si notre entreprise n’était en rien concernée par les exigences d’une bonne gestion", soutiennent les agents.

Ils disent être "en proie à un désarroi profond, qui n’a d’égal que le sentiment d’un abandon total, l'entreprise étant laissée à elle-même".

De même se désolent-ils du "management approximatif" mené par la direction de l’entreprise.

Le communiqué annonce que les agents de cette entreprise du secteur public "désespèrent encore de ne trouver nulle part la plus petite oreille attentive pour écouter ou entendre leur point de vue".

Il fait état de "difficultés" auxquelles est confrontée l’APS, "la première étant relative à un déficit [financier] structurel".

"Les prestations sociales, la dette due aux hôpitaux et aux institutions financières (128 millions de francs CFA à Ecobank et plus de 30 millions à Diamond Bank), entre autres problèmes, continuent pendant ce temps de hanter le sommeil du moins bien loti des médias du service public", soulignent les agents.

Ils dénoncent par ailleurs "des recrutements non opportuns de proches dont le profil ne correspond nullement aux besoins de l’entreprise, qui manque cruellement de journalistes".

Un arrêt de travail est envisagé, en réaction aux faits dénoncés. "Les travailleurs envisagent de mener d’autres actions, y compris un arrêt de travail."

Le directeur général de l’APS, Thierno Birahim Fall, a dit à Radio futurs médias (RFM) qu’il était favorable à un audit financier de l’entreprise. En réclamant un audit, "ils (les travailleurs) ne font que suivre mes pas. Je réclame un audit depuis deux ans. J’y adhère entièrement", a-t-il affirmé.

Concernant les recrutements dénoncés, M. Fall dit avoir recruté quatre personnes, à savoir trois journalistes et un agent administratif.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image