leral.net | S'informer en temps réel

Nébuleuse sur les 56 taxis Skoba finances par le Fpe: Crest Global déclare la guerre au Dg Ndèye Khady Guèye

Calomnies, attaques, traînes à la boue, Baba Aidara avait belle et bien raison sur les agissements de Ndeye Khady Gueye , il y a 3 ans le correspondant du groupe futur médias bases aux Etats Unis avait alors démasque l'ex boss du Fpe . Il y a trois ans dans les colonnes du journal L'Observateur.


Rédigé par leral.net le Samedi 2 Février 2013 à 08:30 | | 0 commentaire(s)|

Nébuleuse sur les 56 taxis Skoba finances par le Fpe: Crest Global déclare la guerre au Dg Ndèye Khady Guèye
C’est une véritable guerre des tranchées entre la société Crest Global et le Fonds de promotion économique (Fpe). Tout est lié au déroulement d’un programme de dotation de taxi de marque Skoda, à des Sénégalais. Malheureusement, ce qui était présenté comme un programme ambitieux a fini en justice. Avec beaucoup de points d’interrogation…

Comment faut-il qualifier la citation directe que compte déposer Crest Global dès la rentrée du tribunal ? Est-ce un rebondissement, ou une contre-attaque préventive pour éviter des poursuites ? En tout cas, des sources proches du dossier nous ont confirmé, hier, qu’effectivement Crest Global Sa, depuis quelque temps, est en train de préparer une action judiciaire contre Mme Ndèye Khady Guèye, administrateur du Fond de promotion économique (Fpe). Elle a constitué un pool d’avocats composé de Me El Hadji Diouf, Me Baba Diop et un troisième cabinet international. Crest Global Sa a décidé d’adresser, dès la rentrée du tribunal, une citation directe à la patronne du Fpe. Cette entreprise qui est en bisbilles avec le Fpe a fait des accusations à l’encontre de Mme Guèye. L’entreprise reproche à la patronne du Fpe d’avoir emmené son mari en voyage avec elle en République Tchèque et en Angleterre aux frais de la société Crest Global lors des transactions. Mieux, Mme Guèye aurait imposé à Crest Global Sa, lors de la distribution des 56 premiers taxis, que deux taxis soient donnés à un Gie dénommé Jitra où les contrats étaient signés par le sieur Moussa Ngom qui serait… son cousin. Il y a aussi d’autres griefs contre Mme Ndèye Khady Guèye qui ont été confinés dans cette citation directe devant le Tribunal hors classe de Dakar.

Les responsables de Crest Global Sa ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Car ils ont aussi décidé d’interjeter appel suite à la condamnation de leur responsable par le tribunal toujours dans ce même dossier des 56 taxis.

Le Tribunal avait condamné Crest Global Sa

Ce dossier n’est pas neuf. Car la Mutuelle d’épargne et de crédit (Mec) «Xel Dalna» et la société Crest Global Touba Sa ont respectivement cité, devant le Tribunal correctionnel de céans, Emile Nicholas Chambaz sous préventions d’escroquerie portant sur des deniers publics, de détournement d’avances consenties par l’Etat et d’abus de confiance, ainsi que la société Crest Global Sa en tant que civilement responsable. Finalement, le tribunal a relaxé M. Chambaz des chefs d’escroquerie et de détournement d’avances consenties par l’Etat, mais l’a déclaré coupable d’abus de confiance et condamné à un an d’emprisonnement, dont 6 mois ferme. Sur l’action civile, le tribunal a reçu la constitution de la partie civile de la société Crest Global Touba Sa et de la Mec «Xel Dalna» en leur allouant la somme de 447 400 000 FCfa en guise de remboursement et celle de 10 millions de FCfa, de dommages et intérêts. Il condamne solidairement le prévenu et la société Crest Global Sa au paiement de ces sommes. Le tribunal ordonne l’exécution provisoire, fixe la contrainte par corps au maximum et condamne le prévenu aux entiers dépens.

A la source du contentieux

En fait, Crest Global Touba Sa avait introduit auprès du Fpe une demande de financement pour l’importation et la vente de 56 véhicules de marque Skoda à usage de taxis pour un montant global de 448 millions de FCfa remboursable en 36 mensualités. Le Fpe, qui a marqué son accord de principe, l’a invité à se rapprocher de la mutuelle «Xel Dalna» en vue de formaliser sa demande. Crest Global Sa s’est alors engagée à mettre à la disposition de Crest Global Touba Sa les 56 véhicules. Mais par la suite, il y a eu des retards dans les livraisons et la justice a été saisie. Des sources internes au Fpe révèlent que c’est parce que la chaîne d’intervention a été cassée. Le processus s’établit comme suit : Le Fpe décaisse des fonds, Crest Global Touba importe les véhicules avec cet argent, les distribue aux Groupements d’intérêts économiques choisis. Les membres de ces Gie remboursent les prêts consentis par le Fpe. Seulement, il semble que ce commerce «triangulaire» a fait place à un autre mécanisme, qualifié de «frauduleux». Des véhicules ont-ils été livrés directement à des particuliers, en contournant le système de financement mis en place ? On estime, au niveau du Fpe, que oui. Ce qui justifierait les plaintes déposées et celles à venir. Il faut dire que dans cette affaire qui a atterri aussi à la Division des investigations criminelles (Dic) avant le Tribunal correctionnel, même des noms de marabouts sont cités.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image