Leral.net | S'informer en temps réel



Neil Armstrong: «Un des plus grands héros américains»

le 27 Août 2012 à 09:02 | Lu 874 fois

Après l'annonce de la mort de Neil Armstrong, samedi, les hommages à un «héros discret» et patriote se sont multipliés durant la nuit aux États-Unis.


Neil Armstrong: «Un des plus grands héros américains»
Neil Amstrong avait beau dire qu'il n'était pas un héros et n'avait fait que son travail, c'est ainsi que l'Amérique veut se souvenir de lui. «Neil était parmi les plus grands héros américains, pas seulement de l'époque actuelle, mais de tous les temps», a affirmé Barack Obama dans un communiqué, en se disant «profondément attristé» de la disparition de l'astronaute, dont le décès à 82 ans a été annoncé samedi par sa famille. «Quand lui et ses équipiers ont décollé à bord d'Apollo 11 en 1969, ils emmenaient avec eux les aspirations d'une nation tout entière», a rappelé Barack Obama, qui avait un peu moins de huit ans lors de cette mission historique.

«Ils avaient décidé de montrer au monde que l'esprit américain peut voir au-delà ce qui paraît inimaginable, qu'avec suffisamment de motivation et d'ingéniosité, tout est possible», a ajouté le président. «Et lorsque Neil a posé le pied à la surface de la Lune pour la première fois, il a offert un moment de réussite humaine qui ne sera jamais oublié», a-t-il encore dit.

«Aujourd'hui, l'esprit de découverte de Neil continue à animer tous les hommes et les femmes qui ont consacré leur vie à explorer l'inconnu, dont ceux qui font en sorte de nous faire aller encore plus haut et plus loin dans l'espace», selon Barack Obama.

«Cet héritage continuera, alimenté par un homme qui nous a appris le pouvoir énorme d'un petit pas», a conclu le président, qui passait le week-end dans la résidence officielle des dirigeants américains à Camp David.

«Neil a inspiré des générations d'Américains»
Mitt Romney, candidat républicain pour la présidentielle de novembre prochain, a affirmé que «la Lune pleurait son premier fils terrien». Neil Armstrong «a aujourd'hui sa place au panthéon des héros. Avec un courage démesuré et un amour sans limite pour son pays, il a marché là où aucun homme auparavant n'avait marché», a-t-il ajouté.

L'adversaire de Barack Obama a indiqué avoir «rencontré et discuté avec Neil Armstrong il y a juste quelques semaines». «Sa passion pour l'espace, l'univers et sa dévotion pour l'Amérique m'inspireront toute ma vie», a-t-il assuré.

Buzz Aldrin, son compagnon d'équipage sur Apollo 11, lui a également rendu un hommage émouvant samedi, évoquant sa grande «tristesse» d'avoir perdu un partenaire, mais aussi un ami. «Quand je regarde la Lune, cela me rappelle ce moment, il y a plus de quarante ans, lorsque j'ai réalisé que même si nous avions été plus loin de la Terre que personne auparavant, nous n'étions pas seuls», a-t-il indiqué.

Un clin d'œil à la Lune
Pour l'ancien astronaute, Neil Armstrong était «un vrai héros américain et le meilleur pilote» qu'il n'ait jamais connu. «Mon ami Neil a fait un petit pas, mais un pas de géant qui a changé le monde et restera à jamais comme un moment important de l'histoire de l'humanité», ajoute-t-il.

Comme l'a indiqué sa famille dans le communiqué annonçant sa disparition, Neil Armstrong a toujours considéré qu'il n'avait fait «que son travail». «Il a servi fièrement son pays, en tant que pilote de chasse et astronaute», indique-t-elle, ajoutant que le natif de l'Ohio était resté un passionné de l'aviation et de l'exploration spatiale. Pour sa famille, Neil Armstrong reste «un exemple pour les jeunes qui, à travers le monde, travaillent dur pour réaliser leurs rêves, avec le souhait d'explorer et de repousser les limites, ainsi que de servir de manière désintéressée une cause beaucoup plus grande qu'eux-mêmes».

Afin d'honorer la modestie de Neil Armstrong, sa famille souhaite ainsi que chacun lui rende hommage ainsi: «La prochaine fois que vous marchez dehors par une nuit claire et que vous voyez la Lune qui vous sourit, pensez à Neil Armstrong et faites-lui un clin d'œil.»

«Neil Armstrong a ouvert la voie à une nouvelle étape de la conquête spatiale par l'homme», a déclaré le premier ministre Jean-Marc Ayrault, saluant la mémoire de celui qui reste le «symbole de la façon dont le progrès de la science et de la technologie peut s'identifier au progrès de l'humanité».

La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, lui a également rendu hommage: «À l'heure où la filière spatiale française, en collaboration avec la Nasa, met son expertise au service d'une nouvelle aventure scientifique avec la mission du robot Curiosity sur Mars, je tiens à saluer la mémoire de ce grand homme.»


Par lefigaro.fr