leral.net | S'informer en temps réel

Neymar, Neymar, Neymar !

Toujours orphelin de Leo Messi, le FC Barcelone peut compter sur son Brésilien Neymar qui a signé ce mercredi, au Camp Nou, ses premiers buts en Ligue des Champions face à un Celtic Glasgow démobilisé (6-1). Un premier triplé sous le maillot blaugrana qui contribue à permettre aux Catalans de conforter la première place de leur groupe.


Rédigé par leral.net le Mercredi 11 Décembre 2013 à 21:59 | | 0 commentaire(s)|

Neymar, Neymar, Neymar !
La première défaite en championnat de l’ère Martino sur le terrain de Bilbao (0-1), suivie d’une victoire anecdotique en Coupe d’Espagne face à une équipe de 3e division (4-1), et il n’en fallait pas plus à l’échelle du Barça pour susciter le début d’un malaise chez ces Blaugrana toujours orphelins de Leo Messi, leur star sur le flanc pour de longues semaines encore. Les observateurs guettaient donc avec attention ce dernier match de poule de Ligue des Champions face à un Celtic Glasgow déjà éliminé, sans autre enjeu pour les Catalans que d’assurer la conquête de n°1 de la poule.
Ecartée de la lutte pour la qualification lors de la dernière journée, à l’occasion d’un revers rédhibitoire face à l’AC Milan devant son public, l’équipe écossaise n’offre pas toutes les garanties pour offrir à Xavi et les siens un engagement et une opposition digne de ce nom. Un degré de motivation et un rapport de force vite vérifiés. Le Barça n’a besoin que de sept minutes de jeu pour faire sauter le verrou très fragile du Celtic. Alexis Sanchez est intenable et Gerard Piqué ouvre le score (1-0, 7e). Une première période à sens unique, où le champion d’Espagne évolue tel qu’en lui-même. Un monopole du ballon et des vagues incessantes sur le but adverse pour mettre en position Neymar. Le Brésilien se démène, encore à la recherche de son premier but dans cette Ligue des Champions, à l’image de ce sublime enchaînement technique pour s’infiltrer dans la surface écossaise (32e). A défaut de marquer, au terme d’une séquence longue de deux minutes, l’attaquant se fait passeur décisif pour Pedro, buteur pour son 50e match dans la compétition (2-0, 40e). La récompense ne tarde pas avec juste avant la pause une nouvelle action collective de grande facture, initiée par Sanchez, relayée par Montoya, avant la conclusion de Neymar (3-0, 44e).
Fraser Forster, le malheureux portier du Celtic, peut bien rester à s’échauffer sur la pelouse du Camp Nou à la pause, son calvaire se poursuit dès la reprise sur ce bijou de une deux en talonnade entre Xavi et Neymar, qui permet au second d’y aller de son doublé (4-0, 48e). L’ancien joueur de Santos est libéré et le triplé ne tarde pas sur un nouveau numéro personnel, assorti d’un petit pont imparable (5-0, 58e). Le quadruplé, c’est Pedro qui, bien malgré lui, en prive son partenaire pourtant vainqueur de son énième duel avec Forster (65e). Le calice jusqu’à la lie pour les joueurs de Neil Lennon un peu plus crucifiés par le sixième but de Cristian Tello (6-0, 72e). Neymar avait bien mérité de sortir sous les ovations de son public : un plaisir que "Tata" Martino avait le bon goût d’offrir à son goleador. Pour une soirée sans doute fondatrice dans la carrière du Brésilien au Barça en dépit d’une bien piètre opposition, capable de sauver l’honneur par Georgios Samaras (6-1, 88e)

Source:Sports.fr






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image