leral.net | S'informer en temps réel

Niang, le retour du serial buteur

Blessé aux ischios-jambiers depuis deux semaines, Mamadou Niang devrait faire son retour ce soir avec l’OM contre Nice à partir de 21 heures. Si le meilleur buteur du championnat est là, le Gym a du souci à se faire.


Rédigé par leral.net le Dimanche 11 Avril 2010 à 12:40 | | 0 commentaire(s)|

Niang, le retour du serial buteur
Didier Deschamps peut être satisfait. A un peu plus d’un mois de la fin de la saison, tous les voyants sont au vert pour l’OM. Une ambiance chaleureuse enveloppe Marseille depuis la victoire en Coupe de la Ligue. A huit matchs de la ligne d’arrivée de L1, son équipe reste sur quatre victoires de rang, toutes compétitions confondues. Et le retour de Mamadou Niang, après celui de Benoît Cheyrou mercredi, ne peut qu’accentuer son sourire et sa confiance avant d’aborder le derby de la Méditerranée face à l’OGC Nice au Stade Vélodrome (21 heures). Diminué par une blessure aux ischio-jambiers depuis la finale victorieuse face à Bordeaux (3-1) au stade de France, le capitaine olympien a repris l’entrainement collectif ce vendredi après avoir suivi dans les loges du Vélodrome les succès plus ou moins convaincants, mais diablement importants, face à Lens (1-0) puis Sochaux (3-0).

Sans lui, l’OM peut s’imposer. Mais avec lui, l’équipe marseillaise est incontestablement plus forte. Son attaque aussi, actuelle dauphine du championnat derrière le bombardier lillois (56 buts contre 54). L’international sénégalais (42 sélections, 15 buts), meilleur buteur de L1 avec 15 réalisations, est également un passeur de choix (3 passes décisives). Sa complémentarité avec Brandao est l’un des points forts de l’OM. Reste à savoir si Didier Deschamps l’alignera d’entrée ce soir. « Il y a une question de condition physique. Mais Il apporte de l’efficacité, ce qui est très important pour une équipe », avance l’entraîneur olympien. Les dribbles, le jeu en profondeur et le sens du but du natif de Matam (Sénégal) ne seront pas de trop dans la conquête d’un premier titre national depuis 1992, objectif désormais affiché de l’OM.

Nice lui réussit bien
Après avoir évolué durant la première partie de saison sur le côté gauche de l’attaque, Mamadou Niang (97 buts depuis son arrivée à Marseille en 2005) a plus récemment été utilisé dans l’axe par Deschamps, Brandao passant à gauche. L’ancien Strasbourgeois ne le cache pas : il préfère la position d’avant-centre, où il s’estime plus efficace. Un débat que Deschamps occulte, trop ravi de récupérer son talisman. « Il n’y a qu’à regarder ses statistiques ! C’est un plus si on peut le récupérer dès dimanche. »

L’OGCN est un club qui réussit généralement bien au cousin de Souleymane Diawara. Il a inscrit quatre buts lors des cinq dernières confrontations entre les deux clubs. Son retour dans le onze de départ pousserait mécaniquement Valbuena, Brandao ou Ben Arfa sur le banc. L’OM a des problèmes de riches, mais Niang reste à 30 ans l’un de ses meilleurs placements…






Hebergeur d'image