leral.net | S'informer en temps réel

Niasse, Macky, le PSE... les Cadres libéraux font feu de tout bois

Au terme de riches échanges notés lors de sa réunion bi hebdomadaire du jeudi 13 mars 2014, à la Permanence Oumar Lamine Badji, la FNCL, considérant le bon déroulement du montage des comités électoraux sur l’ensemble des 14 régions du pays, en vue des élections municipales et départementales du 29 juin 2014, se réjouit de la vitalité du Parti dont l’ancrage social se renforce davantage, malgré le harcèlement politico-judiciaire dont est victime la plupart de ses responsables.


Rédigé par leral.net le Dimanche 16 Mars 2014 à 16:58 | | 0 commentaire(s)|

Niasse, Macky, le PSE... les Cadres libéraux  font feu de tout bois
La FNCL, après analyse de l’actualité socioéconomique et politique nationale, invite Macky Sall et son gouvernement à cesser de tromper le peuple sénégalais par des slogans creux et à développer des stratégies de développement prospectives à la place du copier-coller. Pour preuve, le tâtonnement noté dans l’élaboration du Plan Sénégal Emergent qui n’est que le plagiat des projets d’émergence de Maître Abdoulaye Wade à l’horizon 2035. A cet effet, la FNCL s’interroge sérieusement sur les réelles motivations des Partenaires Techniques et Financiers qui semblent bénir cette stratégie de mensonges et de saupoudrage des autorités actuelles du pays et appelle les sénégalais à plus de vigilance, s’il est déjà connu que la Banque Mondiale vient d’annuler un accord de prêt au gouvernement ougandais pour avoir durcit la loi contre l’homosexualité. C’est pourquoi, par soucis de transparence et d’éthique, elle exhorte le Ministère de l’Economie et des Finances à publier les conditionnalités ou clauses secrètes des accords ou projets d’accord de financement des bailleurs et à expliquer l’absence d’engagement financier des 1246 investisseurs privés présents à la rencontre de Paris. Par ailleurs, la FNCL demande au gouvernement de dire quel est le pourcentage du volet protection sociale des groupes vulnérables (femmes, jeunes, enfants, personnes en situation de handicap, monde rural) dans le programme d’actions prioritaires 2014-2018 du PSE.

S’agissant de l’allégeance inouïe du Secrétaire Général de l’AFP au Président de l’APR, la FNCL regrette que Moustapha Niasse ait insulté la jeune génération de son parti voire du pays en lui demandant de taire ses ambitions pour assouvir des intérêts crypto personnels et rappelle aux sénégalais la générosité légendaire du Professeur Abdoulaye WADE qui, dans l’opposition comme au pouvoir, a toujours promu des jeunes de son parti. Elle rejette l’argumentaire du Président de l’Assemblée Nationale bâtie sur la reconnaissance si tous les sénégalais savent que malgré que le Président Abdoulaye WADE lui ait donné plus que le Président Macky SALL en 2000: Premier Ministre, trois Ministres, des DG et PCA et une proposition de fusionner son parti avec le PDS dont il devrait être le numéro. La FNCL comprend l’angoisse existentielle de Monsieur NIASSE qui sait qu’il est au crépuscule de sa vie politique tout en refusant de l’admettre. Elle invite Macky SALL à mettre fin au recyclage des fossiles politiques au moment où le pays regorge de jeunes cadres , à clarifier la lanterne des sénégalais sur les terrains du CICES, des habitations des Sacré Cœur et de ce fameux bateau de pétrole offert à l’époque par le Nigéria au Sénégal qui ne l’a jamais réceptionné au Port de Dakar.

Au chapitre des élections municipales et départementales, la FNCL exige du gouvernement le respect du calendrier électoral et lui demande de ne pas ternir l’image de pays démocratique du Sénégal parce que, simplement, la coalition présidentielle sait qu’elle est vomie par plus des 2/3 des sénégalais en deux ans.

Relativement au rapport de la C.N.R.I, la FNCL donnera son avis dans les jours à venir tout en regrettant l’absence de concertations préalables avec l’opposition.

Constant le désespoir et la souffrance que vivent les sénégalais depuis l’arrivée de Macky Sall et de ses acolytes au pouvoir, la FNCL s’impliquera activement dans la commémoration du 25 mars 2012 pour regretter Me Abdoulaye WADE et participer à la messe de requiem du régime actuel en investissant l’ensemble des 14 régions du Sénégal, pour porter la voix de plus 2/3 des sénégalais, par des conférence-débats qui seront animés par d’éminentes personnalités du milieu universitaire, du parti, de la société civile, entre autres.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image