leral.net | S'informer en temps réel

Niasse fait des émules en Côte d’Ivoire : Le PDCI se déchire après le soutien de Bédié à la candidature de Ouatara

Il n’y a pas que l’Alliance des forces du progrès (AFP) qui connait des remous en sein après que son leader Moustapha Niasse ait décidé de soutenir la candidature du Président Macky Sall à la Présidentielle de 2017. En Côte d’Ivoire, la décision de Henri Konan Bédié, président du PDCI, membre du RHDP (Coalition au pouvoir) de faire du chef de l’Etat Alassane Ouattara le candidat unique du RHDP à l’élection Présidentielle de 2015 divise son parti. Depuis mercredi dernier, les réactions à cet appel de Bédié font les choux gras des journaux.


Rédigé par leral.net le Vendredi 19 Septembre 2014 à 18:00 | | 0 commentaire(s)|

Niasse fait des émules en Côte d’Ivoire : Le  PDCI se déchire après le soutien de Bédié à la candidature de Ouatara
A ce choix porté sur Alassane Ouattara, hier, mercredi 17 septembre 2014, à l’apothéose de la visite du chef de l’Etat, dans la Région de l’Iffou, Bédié assigne un « objectif (…) double », livre Fraternité Matin. Il s’agit, évente le quotidien gouvernemental :

D’« assurer le succès du RHDP aux élections de 2015, dans l’intérêt de la Côte d’Ivoire et de la paix » ;
D’«aboutir à un parti unifié, dénommé PDCI-RDR pour gouverner la Côte d’Ivoire, étant entendu que ces deux partis sauront établir entre eux l’alternance au pouvoir dès 2020 ».

Cette décision de faire de Ouattara le candidat unique de la Coalition au pouvoir, Henri Konan Bédié entend la faire « valider par une convention jumelée du PDCI-RDR au sein du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP)» dont il « assume la présidence », relaie Fraternité Matin. Mais en attendant, et ce, « sans détour », Bédié donne des «orientations fermes » aux différentes « structures du PDCI-RDA» et aux « partis composant le RHDP de se mettre en mouvement pour faire aboutir ce projet ».

« Bédié met (ainsi) fin au débat », jubile L’Expression. Il « confirme Ouattara», renchérit Le Point d’Abidjan. Alphonse Soro (Secrétaire National à la Jeunesse (SNJ) du RDR, parti de Ouattara) évoque même une « décision historique empreinte de sagesse », retransmet soirinfo. Le SNJ du RDR prévoit organiser donc « un grand rassemblement de la jeunesse ivoirienne pour non seulement rendre hommage au président Bédié mais aussi pour permettre au président de la République de porter avec fierté la candidature des Houphouëtistes à l’élection présidentielle de 2015 », livre le journal.

Joël N’Guessan (porte-parole du RDR), lui, rend déjà «hommage au Président Aimé Henri Konan pour cette décision historique qui scelle et confirme l’union retrouvée entre les fils du père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, Félix Houphouët-Boigny», retransmet soirinfo.

«Le PDCI et le RDR ont la même philosophie. Nous devons être ensemble non seulement pour les élections mais pour toujours», souhaite Alassane Ouattara que cite le quotidien.

Le choix de Bédié fâche des militants de son parti

Disant «merci pour ce moment … de candidature unique», L’Intelligent d’Abidjan souligne que «tout n’est pas vraiment fini». «Bédié vend le PDCI à Ouattara», accusent Le Temps et Notre Voie. Avec cette volonté de faire de Ouattara le candidat unique du RHDP, estime Le Quotidien d’Abidjan, c’est Houphouët Boigny qui est «tué pour la 2è fois». Et alors que «le RDR danse», des «militants du PDCI (sont) en colère», apprend-on du journal Le Monde d’Abidjan.

«Un meeting d’Alassane Dramane Ouattara n’est ni le Congrès ni la Convention du PDCI ; ce que Bédié a dit à Daoukro est nul et de nul effet et cela n’engage que sa personne», tonne Kouadio Konan Bertin, alias KKB (cadre et député PDCI). Des propos que diffuse Le Nouveau Courrier. Pour lui, le président du PDCI vient de trahir le parti.

«Bédié s’est rendu coupable de haute trahison, c’est une haute trahison, une forfaiture qu’il vient de commettre et nous allons rapidement aviser», martèle le député PDCI de Port-Bouët.

«Le 12è Congrès a déjà réglé la candidature du PDCI-RDA et c’est ce même Congrès qui a procédé à la réélection de Konan Bédié. Si M. Bédié remet en cause une part des actes du Congrès, tout militant du PDCI-RDA peut remettre en cause son élection à la tête du parti», signe William Koffi (de la Coalition des militants du PDCI-RDA pour la sauvegarde des actes et résolutions du 12ème Congrès), via L’Inter.
«La Coalition, la Diaspora et les Ivoiriens (proches du PDCI) déclarent (déjà) destituer le judas Henri Konan Bédié, à la tête du PDCI-RDA pour haute trahison des résolutions du 12ème Congrès», diffuse Le Temps.

Avec infopresse.net






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image