Leral.net | S'informer en temps réel



Niger : « l’empressement » du président sénégalais inquiète un journal burkinabé

Rédigé par leral .net le 7 Mars 2010 à 03:21 | Lu 2800 fois

Ouestafnews – « L’empressement » du président sénégalais, Abdoulaye Wade, à demander la levée des sanctions de la communauté internationale contre le Niger a suscité une forte inquiétude dans certains milieux ouest africains au point d'inspirer un éditorial dans le journal burkinabè Le Pays (quotidien privé).


Niger : « l’empressement » du président sénégalais inquiète un journal burkinabé
Le Niger est soumis à des sanctions internationales depuis que l’ancien président Mamadou Tandja a modifié la constitution de ce pays ouest africain en août 2009 afin de rester au pouvoir. Malgré son renversement par une junte militaire le 17 février, la communauté internationale a décidé de maintenir les sanctions contre Niamey en attendant une pleine restauration de la démocratie que promettent les militaires désormais au pouvoir.

« Me Wade va certainement vite en besogne à tel point qu’il convient de se demander s’il n’ a pas perdu ici une excellente occasion de se taire », écrit Le Pays dans son éditorial publié dans son édition du 5 mars sous le titre « levée des sanctions contre le Niger, l’empressement imprudent de Wade ».

L’éditorial fait suite à la visite à Dakar d’une délégation nigérienne, dans le cadre d’une tournée sous régionale, pour expliquer les motivations du Coup d’Etat au Niger et demander le soutien des dirigeants de la sous-région.

Tout en reconnaissant que le «président (nigérien) évincé avait fini par irriter » tout le monde, l’éditorialiste burkinabé estime néanmoins, que si « la prudence commande d’accompagner la junte », les sanctions internationales constituent des « garde-fous qui canalisent l’action de la nouvelle junte au pouvoir ».

Une levée des sanctions « peut conduire à la (la junte) faire basculer », écrit le journal, qui cite l’exemple guinéen ou la capitaine Moussa Dadis Camara arrivé au pouvoir en décembre 2008 avait suscité un grand espoir avant de mener son pays à la tourmente.

« On n’a pas le droit de prendre certaines décisions à la légère », prévient Le Pays pour qui « on finit par se demander ce qui pousse le président sénégalais à donner son avis sur tout ».

Depuis la chute du président Tandja, un Conseil suprême pour la restauration de la démocratie(CSRD, junte militaire) dirigé par le chef d’escadron Salou Djibo s’est installé à la tête du Niger.
Ce CSRD a promis de rendre le pouvoir aux civils dans les meilleurs délais mais aucune date n’a encore été fixée.


1.Posté par Sunugal le 07/03/2010 11:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam

Il donne son avis sans reflechir ni analyser ce Wade.
Les sanctions sont au moins des gardes fous, canalisant l'action de la junte.

Il fait honte pour mon Sunugal.
Plus de respect des autres
La côte du Sunugal descend crescendo



2.Posté par Dieuf le 07/03/2010 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la cote va decrescendo

3.Posté par rasmus le 07/03/2010 19:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

TAISEZ VOUS LE BURKINA PRINCIPALEMENT bLAISE COMPAORE N A DE LEÇON A DONNER A PERSONNE LUI QUI A ASSASSINE SON "ami" devait avoir de la honte a parler au non de son pays ou prétendre un rôle de leadership dans la sous région au moins au senegal maigre tout c est la démocratie les militaires nigériens peuvent en dire autant sur Blaise le criminel africains restons unis et luttons ensemble pour une Afrique libre.Tout cela participe de la volonté de discrediter wade pour placer le candidat du bourkina a la cedeao face a celui du senegal

4.Posté par Pap Joobe le 08/03/2010 04:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Juste pour dire qu'à Blaise Compaorè qu'on a pas oubliè son crime contre Thomas Sankara.Quelque soit la plumette de Journaliste qui defend votre politique de Taditurne vous serez demasquè et encore et encore. Ce senile de Wade ne merite pas toute cette attention car son diagnostic est si èvident.
Rehabilitez Thomas en lieu et place....Cela fait pitiè de voir son tombeau entourè de tant d'ordures.Honte à la june de Quaga dirigèe par Blaise le tueur de l'un des plus dignes fils duFaso.

5.Posté par samba le 08/03/2010 08:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Blaise compaoré le méchant nous fait toujours penser à Thomas Sankara le brave fils d'Afrique !

6.Posté par sona le 08/03/2010 09:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous savez notre cher président veut graver son nom eternellement dans les livres de l'histoire. Et malheureusement il ne sait pas qu'il nage dans la médiocrité

7.Posté par Ndongoly le 08/03/2010 11:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"LE PAYS" vous êtes un journal du pays des Hommes intègres que je lise chaque jour pour m'informer de l'actualité au Burkina Faso.
Et lorsque j'ai lu votre article sur la position officielle du Pays de la Téranga, portée aujourd'hui par le Président Abdoulaye Wade, je ne pourrai pas ne pas donner une modeste contribution à ce sujet, tout en espérant qu'elle ne sera pas censuré.
Le Président Abdoulaye Wade est un authentique Africain qui ne reçoit d'ordre des chancelleries occidentales, ni penser plaire les français ou américains.
Abdoulaye Wade est un libérateur pour l'Afrique car il détruit les fondements de la domination des puissances sur chacun de nous.
Il faut le dire très haut, jusqu'au moment ou j'ai entrain de mettre en ligne mon message, Abdoulaye Wade est le Président le Mieux élu démocratiquement en 2000 de toute l'Afrique, voir du monde occidental.
Abdoulaye Wade ne cherche pas un Leadership en Afrique, il est le Leader de tous les leaders Africains du fait que le SENEGAL a la chance d'avoir des Hommes et des Femmes de qualités une lumière céleste unique dans ce monde qui les anime chaque jour.
Cette lumière Céleste avait intégré très tôt l'honorable,l'intègre Burkinabé feu THOMAS SANKHARA que votre Président actuel a préféré le tue sauvagement sous les directives et l'appui du président français de l'époque.
Alors que THOMAS SANKHARA était un visionnaire, un grand tacticien,doublé de courage et de détermination, qui dépasse de mille ans l'ensemble des Burkinabés.
Il est regrettable de le dire le Burkina a raté le train de l'histoire, a raté une occasion unique pour une vrai indépendance, de l'esprit, de la mentalité, de l'économie, de système, de finance etc...
Je ne cesse de regarder le dernier documentaire sur cet Homme, sa vie, son combat, sa philosophie nationaliste, son Amour profond pour la liberté et la conscience de l'homme noir.
Le Président Absdoulaye Wade est de ce genre d'Homme.
Wade maître les enjeux mondiaux, géostratégies, géopolitiques, "géoéconomiques", "géoculturels," "géoreligieux", il a compris très tôt que ce monde est un monde de vitesse qui laisse pas de place au caméléon, de confiance en toi-même.
c'est pourquoi il disait que je le cite :" la richesse de ma jeunesse vaut mieux que les milliards de l'étranger".
C'est Wade qui a impulser les sept pays industrialisés à accepter la présence des dirigeants africains lors de leur sommet des chefs d'état, c'est lui-même qui est à l'origine du NEPAD,c'est encore lui qui a pose le droit de l'afrique de figurer parmi les pays qui ont le droit de veto à l'ONU.
Revenons sur le Niger, la position de Wade est une position de réalpolik,vous savez mieux que moi que Tandian ne souffrira de rien quelque soit la situation dans le pays, d'ailleurs les dernières nouvelles nous indiquent que Tandjan est logé dans une résidence présidentielle de luxe, alors le pauvre nigérien se démerde pour son quotidien.
Alors la question se pose à savoir.
faut-il continuer à sanctionner un état sachant que celle-ci ne touchera pas les dirigeants.
je vous dis clairement que je suis un progressiste, un farouche opposant de Wade sur le plan politique et sur certains dossiers nationaux mais néanmoins je reconnaît que Wade est un grand Président de la République du SENEGAL qui doit être une fierté pour l'Afrique.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site