Leral.net | S'informer en temps réel

Niger : un commando attaque la prison de Diffa, 3 morts

le 13 Juillet 2015 à 10:10 | Lu 421 fois

Un commando a attaqué dans la nuit de samedi à dimanche la prison civile de Diffa au sud du Niger. Selon un bilan encore provisoire, l’attaque a fait quatre victimes.


Niger : un commando attaque la prison de Diffa, 3 morts
 
 
 
 
 
La prison de Diffa au Niger, connue pour y abriter de nombreux terroristes a été la cible d’une attaque par un commando dans la nuit de samedi à dimanche. En effet, trois terroristes ont tenté d’entrer dans le bâtiment avant de s’en prendre aux gardiens. Selon un premier bilan, l’attaque fait état de quatre morts dont les trois assaillants et un gardien. Un second gardien a été blessé.
Les trois assaillants étaient munis de kalachnikovs et de ceintures d’explosifs. L’un d’entre eux s’est fait exploser à l’entrée du bâtiment. Cette explosion a permis aux deux autres assaillants d’entrer dans la prison. Les dégâts causés par l’explosion ont provoqué l’arrivée des gardiens. S’en suit alors une fusillade où le chef de poste reçoit plusieurs balles. Une seconde explosion retentit et blesse mortellement le capitaine de la garde. Très vite, une enquête est menée par les autorités auprès de la population. Selon des premiers témoignages, les assaillants étaient à Diffa depuis plusieurs jours, habillés en uniformes militaires tchadiens, afin de passer inaperçu. D’après un habitant, les trois auteurs de l’attaque se trouvaient peu avant de commettre leur forfait à la gare routière de la ville.
Une attaque qui ne surprend pas le secrétaire général du gouvernorat Hassan Ardo Ido, « c’était à prévoir parce qu’on a vu qu’à côté de nous au Tchad et au Nigeria, les attentats ont redoublé donc il est tout à fait prévisible puisque nous avons des ennemis qu’ils puissent aussi vouloirs passer chez nous ».
En février dernier, la prison avait également été la cible d’une attaque menée par le groupe terroriste nigérian Boko Haram, qui sème la terreur dans toute la sous-région, en massacrant sans vergogne les populations. Depuis cette attaque de Boko Haram, des cellules dormantes ont été démantelées. Toutefois d’autres ont pu se reconstituer. Depuis ce dimanche, la vigilance a été renforcée près de la prison de Diffa.
afrik.com