leral.net | S'informer en temps réel

Non à la réduction du mandat du Président de la République - Par Serigne Mbacké Ndiaye


Rédigé par leral.net le Mercredi 17 Juin 2015 à 11:28 | | 17 commentaire(s)|

Non à la réduction du mandat du Président de la République - Par Serigne Mbacké Ndiaye
Le Lundi 15 Juin 2015, j’étais l’invité de la chaîne de télévision LCS. A cette occasion, j’ai eu à aborder une question relative à la réduction du mandat du Président de la République. J’ai certes donné une réponse qui reflète ma profonde conviction, mais une panne d’électricité est venue mettre fin prématurément à cet échange avec les excellents journalistes qui étaient en face de moi, ce qui a amené bon nombre de téléspectateurs à s’interroger sur les motivations de cette position qui est la mienne.

Pour lever toute équivoque et assumer clairement ma position, j’affirme sans ambages que je milite en faveur du respect de notre Constitution qui dit que « le Président de la République est élu pour un mandat de 7 ans renouvelable une fois ». Pourquoi ?

I. La Constitution actuelle a été proposée au sénégalais par ma référence, mon Père, mon Secrétaire Général, le Président Abdoulaye WADE et je l’ai votée, comme du reste la majorité des sénégalais, parce que telle était ma conviction. Qu’est-ce qui a changé entre temps pour que je puise accepter la réduction de ce mandat comme l’avait souhaité le candidat Macky SALL et comme le décide aujourd’hui le Président Macky SALL ? Des pays tels que la France, les Etats Unis etc. peuvent se permettre de changer de Président tous les trois ou quatre ans parce qu’ils ne sont pas attendus sur la construction de routes, l’électrification de villages, l’adduction d’eau, la construction d’écoles, d’hôpitaux etc. Dans nos pays, les Chefs d’Etat sont attendus sur ces chantiers et tous ceux qui ont eu à exercer le pouvoir savent parfaitement qu’il est impossible d’avoir une idée de projet, de la concrétiser, de lui trouver un financement et de la réaliser en cinq ans. C’est pour avoir une conscience de cette réalité objective que le Président WADE avait remmené le mandat à sept ans.

II. L’on me dit que c’est le candidat Macky SALL qui avait pris cet engagement qu’il se doit de respecter. Soit ! Mais l’engagement d’un homme est-il plus important que la Constitution ? Assurément non.

Ensuite, pourquoi nous n’avons pas exigé du Président Macky SALL le respect de tous les engagements qu’il avait pris devant les sénégalais et parmi lesquels je cite :
- Un gouvernement de 25 membres
- Cinq cent mille emplois au profit de notre jeunesse,
- Restauration de la durée du mandat du Président de l’Assemblée à cinq ans etc.

III. Enfin je ne saurais accepter que notre pays utilise ses maigres ressources pour organiser trois élections en une année : référendum, présidentielle et législatives au moment où les enseignants sont dans la rue, le corps médical également, sans parler des collectivités locales et leurs travailleurs, tous pour des raisons financières en grande partie. Telle est ma position et je me battrai de toutes mes forces pour qu’elle triomphe, n’en déplaise à Macky SALL qui veut clore ce débat.

Le terrorisme intellectuel ou les accusations malveillantes ne me feront pas changer de position. Ceux qui veulent la réduction du mandat du Président sont dans leur droit mais qu’ils laissent aux autres comme moi le soin de défendre leur position.

Serigne Mbacké NDIAYE
Membre du Comité Directeur du PDS
Président de la Convergence Libérale et Patriotique - CLP







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image