leral.net | S'informer en temps réel

Non à un mandat unique au Sénégal, oui à un mandat de 5 ans renouvelable une fois, disposition constitutionnelle non révisable - Par Pr. Demba Sow


Rédigé par leral.net le Vendredi 19 Juin 2015 à 14:10 | | 1 commentaire(s)|

Non à un mandat unique au Sénégal, oui à un mandat de 5 ans renouvelable une fois, disposition constitutionnelle non révisable - Par Pr. Demba Sow
Je suis surpris par la proposition plusieurs fois réitérée de mon collègue et ami Babacar Guèye disant que le Président Macky Sall devrait faire un mandant de 7 ans et s’abstenir de se représenter aux prochaines élections présidentielles. Comment peut-on faire une telle proposition à un président qui est à son premier mandat et dans un contexte sans crise politique ou institutionnelle ? Mon collègue, éminent constitutionnaliste, propose ni plus ni moins au Président Macky Sall la retraite politique anticipée en 2019. Le Professeur Guèye oublie que le Président Sall a un parti politique et des alliés qui l’ont porté au pouvoir et que certainement le parti présidentiel ambitionne de garder le gouvernail du pays aussi longtemps que le peuple lui fera confiance. Ce serait légitime et valable pour tout parti politique au pouvoir.
Dans une démocratie réelle et c’est le cas du Sénégal, il n’y a que les électeurs qui sont habilités à envoyer un président à la retraite anticipée ou non.

En quoi la retraite politique anticipée du Président Macky Sall en 2019 pourrait-t-elle faire avancer notre pays en terme de démocratie et de développement ? Je ne vois aucun intérêt pour notre pays à appliquer au Président Sall un mandat unique. La proposition de mon collègue n’est pas acceptable dans le contexte actuel du Sénégal. Il n’y a pas de crise politique encore moins de blocage des institutions au Sénégal. En faisant cette proposition, mon collègue savait d’avance qu’elle ne sera pas acceptée. Elle est juridiquement non fondée, politiquement injuste et sociologiquement en contraction avec la réalité du pays. Elle pourrait être faite à un Président putschiste mais pas à un Président de la République élu démocratiquement. Cette proposition ne me convainc pas du tout et j’ai la forte conviction que la quasi-totalité de la classe politique sénégalaise est contre le mandat unique. Le modèle mexicain n’est pas applicable au Sénégal. Je pense plutôt que le modèle américain basé sur un mandat de 4 ans renouvelable une fois est préférable au mandat unique du Mexique.

A mon avis, il faut chercher un consensus au niveau de la classe politique et de la société civile lors de la prochaine révision de la constitution pour un mandat de 5 ans renouvelable une fois et sécuriser cette disposition pour qu’elle ne fasse pas l’objet de révision. Le Sénégal perd beaucoup de temps et d’énergie à parler, à chaque veille d’élection présidentielle, de notre charte fondamentale. Notre centre d’intérêt ne doit plus être la constitution mais l’éducation, l’élevage, l’agriculture, la pêche, les inondations, l’industrialisation, l’environnement, l’emploi, l’énergie, l’eau, la sécurité, le tourisme,…

A mon avis, mon collègue devrait réfléchir sur la faisabilité ou non de la réduction du mandat du Président Macky Sall de 7 à 5 ans de façon particulièrement motivée. Cette réflexion de haute facture pourrait être livrée aux citoyens sous forme de document à partager avec tous ceux qui s’intéressent à cette réduction de mandat. Une telle contribution aiderait à y voir plus clair et peut être, trancher le débat au moment où certains hommes politiques et de droit disent que la voie référendaire et la voie législative permettraient toutes les 2 de réduire le mandat du président alors que d’autres dont mon collègue pensent que seule le référendum est la voie qui permet la réduction. Il y a même d’autres sénégalais qui pensent que la réduction est impossible juridiquement et que le Président Sall fera un mandat de 7 ans.
Dans tous les cas de figure, le Président Macky Sall fera un mandat de 7 ans ou de 5 ans. Si la réduction est possible juridiquement, le Président Macky Sall fera un mandat de 5 ans car c’est un engagement volontaire pris face au peuple. Si la réduction n’est pas possible, le mandat du Président sera de 7 ans.

Dans tous les cas de figure, mandat réduit ou pas, le Président Macky Sall devrait avoir le choix de se présenter ou non aux prochaines élections présidentielles (2017 ou 2019).

Pr. Demba SOW
Ecole Supérieure Polytechnique de Dakar






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image