Leral.net | S'informer en temps réel



Nora Ephron, mère de la comédie romantique moderne, nous a quittés

le 27 Juin 2012 à 10:24 | Lu 528 fois

La scénariste et réalisatrice des célèbres Quand Harry rencontre Sally et Nuits blanches à Seattle est décédée mardi à New York, à l'âge de 71 ans.


Nora Ephron, mère de la comédie romantique moderne, nous a quittés
Elle était l'entremetteuse préférée de Hollywood. En 1989, Nora Ephron présentait Harry à Sally et ce fut le coup de foudre, pour les héros comme pour le grand public. Un coup de foudre renouvelé en 1993 avecoù Meg Ryan, son actrice fétiche, rencontrait pour la première fois Tom Hanks. Avant de le retrouver, cinq ans plus tard, dans Vous avez un message. On se souvient tous de l'anxiété et de l'excitation ressentie face aux échanges de mails de «Shopgirl» et «NY152», amants dans le monde virtuel, ennemis dans le monde réel. Nora Ephron fut l'une des premières à nous offrir une fable sur les dérives d'Internet, à une époque où Facebook et ses «demandes d'amis» n'existait pas encore.



Née en 1941, à New York, Nora Ephron s'est éteinte mardi, dans sa ville natale, à la suite d'une pneumonie, consécutive à une leucémie. Le maire de New York, Michael Bloomberg, lui a rendu hommage. «De ses débuts dans la presse new-yorkaise à ses grands succès hollywoodiens, Nora a toujours aimé les bonnes histoires new-yorkaises et elle les racontait comme personne», a-t-il déclaré.

Son amie, Meryl Streep

Nora Ephron avait commencé sa carrière dans le journalisme, travaillant notamment à Newsweek, au New York Post et à Esquire. C'est en aidant son mari, Carl Bernstein, le célèbre investigateur du Watergate au Washington Post, à retravailler le script du film qu'elle a pris goût au cinéma. En 1983, elle écrit le scénario du drame Le Mystère Silkwood, avec Meryl Streep, et récolte sa première nomination aux oscars. Elle signera par la suite une quinzaine de films comme scénariste, réalisatrice ou productrice.

Comme tout le monde, Nora Ephron connut ses ratés. Notamment son adaptation, en 2005, pour le grand écran deMa sorcière bien-aimée, flop retentissant, malgré la présence de Nicole Kidman dans le rôle-titre. Mais son dernier film, sa révérence avant le lâcher de rideau, fut le charmant Julie et Julia (2009),qui rencontra un beau succès critique et valu à Meryl Streep, devenue sa proche amie, une nomination à l'oscar de meilleure actrice.



Dans une industrie du film largement dominée par les hommes, Nora Ephron faisait figure d'exception. Elle permit aux actrices de trouver des rôles à leur hauteur, jouant sur les stéréotypes. «J'essaye d'écrire des rôles pour les femmes qui soient complexes et intéressants, comme les femmes en fait», affirmait-elle. Sa filmographie est courte mais significative: en réinventant et en modernisant le genre éternel de la comédie romantique, elle s'est assuré une place dans l'histoire de Hollywood. Ses «romcoms» n'ont pas pris une ride et sont d'autant plus chéries aujourd'hui que leur délicatesse tranche avec la vulgarité et la lourdeur des films lancés ces derniers temps.

«C'est beaucoup moins cher que la psychanalyse et ça met de bien meilleure humeur» disait Nora Ephron de ses comédies romantiques. À bon entendeur.

Quand Harry rencontre Sally...BA - Vost FR par _Caprice_

Par Phalène de La Valette