leral.net | S'informer en temps réel

Nos magistrats sont-ils devenus aussi petits ?

L’image de nos magistrats est devenue de plus en plus ternie au point de remettre même en cause la noblesse de la profession. Et les réactions à leur égard continuent de le montrer.


Rédigé par leral.net le Vendredi 12 Juin 2015 à 19:47 | | 7 commentaire(s)|

Nos magistrats sont-ils devenus aussi petits ?
Le magistrat, jadis respecté du fait qu’il incarne la justice, tend à devenir un « petit homme » au Sénégal. Et les politiques sont passés par là. En effet, considérée comme une marionnette des hommes politiques, la justice Sénégalaise devient de plus en plus corrompue. Elle multiplie les décisions scandaleuses et par la même occasion, écorche son image et la respectabilité des hommes qui la servent. Des conflits post-électoraux en passant par la traque des biens mal acquis, ils en ont laissé l’image qui était à l’origine de leur respect. Et le comportement du ministre délégué, chargé de la Microfinance et de l’Economie solidaire l’illustre à bien des égards.

En effet, le Président de la Commission des comptes et de contrôle des entreprises publiques, Abdoul Magib Guèye, et ses collègues, se sont rendus lundi dernier, au siège du Fonds de promotion de l’entrepreneuriat féminin, pour rencontrer le staff et lui présenter le programme de travail de la vérification qu’ils comptent effectuer conformément à leur mission d’audit qui fait partie du programme annuel de vérification de la commission. Mais le ministre qui ne souhaite pas que les enquêteurs vérifient ses documents les aurait chassés comme des malpropres.

En effet, le ministre-délégué, Moustapha Diop qui a été informé de la présence des enquêteurs, sur ses locaux, a voulu participer à la réunion. Mais, le Président de la commission lui a fait savoir que sa présence ne s’imposait pas du fait que ce n’était qu’une réunion de prise de contact. Celui-ci ne l’aura pas pris de la sorte. Irrité, il balance aux magistrats vérificateurs : « vous êtes de petits magistrats de rien du tout, payés pour me déstabiliser». L’insulte à la bouche, il poursuit ses accusations contre les magistrats qui selon lui, ne font pas parti «de la Cour des comptes, mais de la Cour de règlement de comptes», et qu’il ne se laissera pas faire. C’est lors qu’il met fin à la réunion et prie les vérificateurs de prendre la porte.

Suffisant pour se demander si nos magistrats sont devenus aussi petits…






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image