leral.net | S'informer en temps réel

Note a l'attention de Macky Sall, président de la République (Par Madeleine Diedhiou Cissé)

Depuis sa nomination aux fonctions de Ministre des Affaires étrangères et des sénégalais de l'Extérieur, Mankeur Ndiaye s'illustre par des actes et initiatives aussi saugrenus que dangereux, les uns que les autres avec comme seule motivation sa soif de vengeance et de domination sur ses propres collègues. Emporté par son élan, il ignore que ces actes font le lie d'une frustration sourde qui a finit d'installer le Ministère des Affaires étrangères dans un climat délétère qui ne peut que nuire au fonctionnement optimal de ses services.


Rédigé par leral.net le Lundi 22 Juillet 2013 à 09:56 | | 1 commentaire(s)|

Note a l'attention de Macky Sall, président de la République (Par Madeleine Diedhiou Cissé)
Tout cela découle du choix d'un homme pour diriger le MAE lequel, sans aucune valeur morale, est pret à tout pour atteindre le sommet.
Si la réflexion avait été poussée l'on se serait rendu compte que dans l'histoire et la pratique administratives du Sénégal, les ministres issus de la même corporation que celle des cadres de leur département réussissent moins que les autres . Je n'ai pas besoin de citer des exemples. Ayant déjà occupé le poste de PM, Monsieur le President, vous êtes en mesure de dire si le meilleur ministre de l'Intérieur du Sénégal, en 53 ans a été un administrateur civil ou un cadre de la police, si notre meilleur Ministre de l'Agriculture a été un Ingénieur agronome ou si notre meilleur ministre des affaires étrangères a été un Conseiller des affaires étrangères. Si le passé sert a comprendre le présent et à mieux préparer l'avenir, en administration, l'expérience et la pratique doivent aider à guider vers le bon choix. Le choix de Monsieur Mankeur Ndiaye pour diriger les AE n'est pas un bon choix et ce ne sont pas ses compétences qui sont en cause, loin s'en faut. Mais l'homme traine, tel un boulet, une sale réputation qui l'a privée du respect, de la considération et donc, du soutien essentiel des cadres du MAE.

1- Il est rentre aigri de New york en 2003 pour occuper le poste de DC de Gadio car à l'époque, il ne supportait pas la promotion de Cheikh Niang, actuel Ambassadeur du Sénégal à Washington, en qualité de Ministre Conseiller, sous le prétexte qu'il avait plus d'ancienneté que lui. Ses collègues d'alors, racontent encore aujourd'hui ses crises d'hystérie ainsi que les actes de méchanceté qu'il multipliait à l'encontre de Cheikh Niang. C'est donc avec le sentiment d'avoir été victime d'une injustice qu'il est revenu au Sénégal dans un esprit revenchard. Du coup, tous ses autres collègues auprès de qui il n'avait pas senti le soutien ont souffert de ses coups bas et actes de sabotage. Pire, certains ont vu leur carrière mise entre parenthèse durant les 7 années qu'il a été DC.

De plus, quand Gadio a quitté ses fonctions de MAE, il s'est retrouvé au Mali comme Ambassadeur avec le sentiment d'etre sanctionné, bléssé dans son honneur et humilié. Il avait meme annoncé au Secrétaire général son retour à la portion centrale au mois de juillet 2012, s'il ne bénéficiait pas entre temps d'une mutation dans un pays qui correspond à ses ambitions. Il en a parlé partout et puisqu'il convoitait la sympathie de ses collègues dans "cette épreuve", beaucoup l'ont vu opérer un changement de comportement, comme quoi l'etre humain peut se transformer suivant les circonstances de la vie. Les choses ne s'étant pas passées comme il le souhaitait, il est resté au Mali jusqu'à l'entre-deux tours de l'élection présidentielle. S'en est suivie votre victoire et sa nomination comme Ambassadeur du Sénégal à Paris, presque dans la foulée de celle des membres du tout nouveau gouvernement. Durant toute cette période, il convient de rappeler qu'il avait abandonné son poste à Bamako et s'affichait publiquement avec vous et votre staff. Les puristes apprécieront ce comportement et diront s'il est conforme à celui d'un fonctionnaire républicain, loyal et consciencieux.

Arrivé à Paris réhabilité et très enthousiaste, son souci premier était de chercher a renforcer la proximité avec vous pour dérouler son agenda. Il est parvenu a contribuer a semer la zizanie dans votre parti en piégeant le numéro 2 ABC afin de parvenir à ces fins. A Paris, son comportement déviant était déjà connu des services de renseignement français, au grand dam du Sénégal et il vous trompait par un zèle débordant. Ne doutant de rien malheureusement vous l'avez promu Ministre. De même, vous ignorez que l'homme s'est mis à dos tous les cadres du Ministère à cause de sa condescendance à l'égard de ses collègues. Pour un cadre nommé ministre dans son propre ministère, la tentation est grande de se prendre pour le meilleur de tous, de n'avoir besoin de personne et d’être suffisamment outillé pour faire le travail seul. C'est ce qui est arrivé à Monsieur NDIAYE et vous pouvez vous en rendre compte en interrogeant les directeurs, CT et Ambassadeurs du Sénégal. Tout récemment, il a remis en cause un important acquis en abrogeant l’arrêté portant création d'une commission des affectations au sein du ministère.

Cette instance, créée en 2012, suite à une large concertation, à l'ouverture d'esprit et à la générosité des Autorités d'alors du département a beaucoup permis de limiter les frustrations du personnel liées aux affectations. C'est à croire que le Ministre Mankeur veut replonger dans les années de l'arbitraire et du dirigisme que notre pays a dépassées depuis fort longtemps. De même, il vient de procéder à une série de mutations de Ministres conseillers ( a la suite d'un an de séjour seulement et en l'absence d'aucune demande des concernés) qui n'obéît a aucune logique sinon celle de l'affirmation d'une autorité qui a bien du mal a être acceptée. Il a motive cette série de décisions par le fait que ce sont vos instructions que c'est vous qui avez demande de sanctionner tous ceux qui ont occupé des postes de responsabilité sous le régime de WADE et dans son élan, il oublie le Puissant DC qu'il fut et les positions extrémistes qui étaient siennes.

En réalité aucune instruction ne vient de vous Monsieur le Président , c'est le Ministre NDIAYE tout seul qui utilise son pouvoir discrétionnaire qu'il s'est taillé par l'effacement de tous les remparts qui procède a des règlements de comptes sur ses anciens collègues qui ont eu le seul tort d'avoir été choisis pour leur compétence et leur intégrité a une époque de l'histoire récente de la diplomatie sénégalaise. Il s'y ajoute qu'il a rompu avec une pratique ancrée dans les annales du Département qui est de publier la liste des affections, désormais c'est des décisions individuelles qui sont servies aux agents suivant un ordre de non implication aux activités syndicales. Trop c'est trop, Monsieur le Président, nous en appelons a votre sens de la mesure, votre attachement a la bonne gouvernance et a la justice pour le rétablissement des droits et de la stabilité des diplomates bafoués par votre Ministre qui prétend exécuter vos instructions.


Madeleine Diedhiou SANE



1.Posté par hugo le 22/07/2013 17:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qui est détestable chez nos Diplomates, c'est la frénésie chez eux de vouloir être ou occuper des postes "importants".
Ils en étaient même arrivés à créer une amicale de soutien aux Curé Abdoulaye Wade.
Cette plaignante n'est - t-elle de cette association ?

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image