leral.net | S'informer en temps réel

Nous avons fait d’un crapaud un roi, et nous étonnons de l’entendre coasser !

Un proverbe peul lu sur le net m’a inspiré le titre de cette contribution. Après sa défaite cuisante et humiliante du 25 mars 2012, l’ancien président de la République du Sénégal a choisi de rester au pays pour préparer son parti aux élections législatives du 1er juillet 2012, avant d’entreprendre un voyage vers quelques monarchies du Golfe, d’abord en Arabie Saoudite, pour y déposer son « sac de péchés »#. Á bord de l’avion de commandement, avait annoncé la presse. Cette information a suscité tellement de réactions négatives que nous ne voyons pas le nouveau président de la République maintenir sa décision – si jamais il l’a prise – de mettre la « Pointe Sarène » à la disposition de son prédécesseur. Et je suis tenté de croire, jusqu’à preuve de contraire, qu’il n’a jamais pris cette décision, qui serait en contradiction formelle avec son engagement à mettre en place une gouvernance de rupture, transparente, sobre et vertueuse.


Rédigé par leral.net le Mardi 10 Avril 2012 à 12:54 | | 15 commentaire(s)|

Nous avons fait d’un crapaud un roi, et nous étonnons de l’entendre coasser !
Pour revenir à notre ancien vieux président, il n’est pas le moins du monde gêné de plastronner dans le pays, pendant que la presse fait état, au jour le jour, de ses forfaits, des forfaits qui ont fait le lit de sa maudite gouvernance de douze longues années. Ainsi, on annonce qu’il a déménagé sans état d’âme le palais de la République, ne laissant même pas un fauteuil à son successeur. La presse fait état aussi de décrets qu’il aurait pris un peu avant et pendant la campagne électorale, et même entre les deux tours, pour attribuer notamment des dizaines d’hectares de terre à quelques compatriotes. Il s’est également permis – c’est encore la presse qui livre l’information –, d’attribuer en catimini une quatrième licence de téléphonie à une certaine société Mtl Infrastructures et Services S.A, pour plus de 100 milliards de francs Cfa. Sans compter les véhicules de la présidence de la République qu’il aurait immatriculés sous son nom et qui auraient tous disparu comme par enchantement. Le même pillage, la même razzia se passerait au niveau de certains ministères, révèle « Le Quotidien » des samedi 7-dimanche 8-lundi 9 avril 2012.
Des réactions de surprise, d’étonnement et d’indignation fusent de toutes parts, comme si nous venions de découvrir que l’homme qui a dirigé le Sénégal pendant douze ans est capable de telles forfaitures. Je suis tenté d’affirmer que nous sommes aussi responsables de toute cette situation que le vieux président. Ses ignominies ont quand même débuté avec son immonde gouvernance ! On m’a d’ailleurs toujours reproché mon « acharnement » contre l’homme, de manquer de respect à sa fonction et à son âge. Aujourd’hui, le temps me donne raison : l’individu ne mérite aucun égard, aucun respect. Je l’ai toujours pris pour ce qu’il est, pour ce qu’il a toujours été : un homme sans foi ni loi, dont le destin était malheureusement d’être le troisième président de la République du Sénégal, mais qui n’aurait jamais dû être réélu en 2007. Il ne devait même pas avoir l’opportunité de solliciter ce second mandat. Rien que la rocambolesque rénovation de l’avion de commandement lui vaudrait la destitution et / ou la prison pour haute trahison dans les grandes démocraties. Pourtant, nous avions fermé les yeux sur ce grave forfait et nous étions même permis d’appeler « à le laisser travailler ». Nous avons fait montre de la même indifférence coupable quand lui-même nous administre la preuve presque formelle, par ses trois actes suspects et troublants dont, en particulier, la scélérate Loi « Ezzan », de sa forte implication dans le lâche assassinat du juge Babacar Sèye. Nous avons également laissé passer l’opportunité de nous débarrasser de sa présidence gênante, quand nous découvrîmes qu’il alimentait abondamment « ses » fonds spéciaux par des fonds diplomatiques et autres aides budgétaires qu’il ramenait de ses nombreux voyages. Nous avons eu le même comportement passif face aux 15 millions de dollars de Taïwan qu’il a détournés sans état d’âme et planqués dans un compte bancaire à Chypre, avec la complicité active de son sulfureux conseiller Pierre Aïm. Grâce à une presse vigilante, notamment à l’hebdomadaire « Le Témoin » de Mamadou Oumar Ndiaye, nous connaissons, dans les moindres détails, toute l’odyssée de ce fameux fonds taïwanais, régulièrement négocié et destiné à la réalisation de projets sociaux. Á l’arrivé, il se retrouve dans un paradis fiscal. Malgré la gravité de cet acte mafieux, nous avons passé l’éponge et décidé encore de « laisser le vieux travailler ».
Nous nous sommes surtout fermé les yeux et hermétiquement bouché les oreilles sur l’iniquité de ses décrets scélérats qui ont déclassé toutes nos réserves foncières, pour les vendre et / ou les distribuer dans des conditions nébuleuses à des étrangers et à des nationaux déjà forts nantis (hauts magistrats, officiers généraux et supérieurs des Forces de Sécurité, chefs religieux, ministres, députés, etc). Les exemples les plus insoutenables sont les réserves du Centre international pour le Commerce extérieur du Sénégal (Cices), du Domaine maritime, de l’Aéroport international et du Stade Léopold-Sédar-Senghor. Nous aurions compris si les terres étaient déclassées pour abriter des ministères, des hôpitaux, des lycées, des centres de santé, etc. Nous n’aurions aucun reproche à lui faire, s’il les avait attribuées à la Société immobilière du Cap Vert (Sicap) et / ou à la Société nationale des Habitations à Loyer modéré (Snhlm) pour la construction de logements sociaux. Au lieu de tout cela, il les attribue à ses proches parents et à des compatriotes déjà propriétaires de plusieurs maisons, de plusieurs titres fonciers et dont certains les vendent immédiatement pour des dizaines, voire des centaines millions de francs Cfa, en fonction de la taille des parcelles reçues. Un chef religieux aurait vendu sa parcelle située sur un site privilégié à plus d’un milliard de franc Cfa. Les nouveaux gouvernants nous doivent des explications sur l’ampleur des dégâts du vieux président en matière de gestion foncière.
Nous avons également le droit d’être édifiés sur les villas somptueuses et les grands immeubles construits en un temps record sur les terres des réserves déclassées et appartenant, semble-t-il, pour nombre d’entre eux, à des individus qui tiraient carrément le diable par la queue avant le 19 mars 2000. Il est de plus en plus question de cette villa somptueuse (sise aux Almadies) de l’ancien calot bleu Lamine Faye, estimée à plus d’un milliard. Il en aurait plusieurs autres d’ailleurs, dont sûrement une au Cices. Les nouvelles autorités nous doivent de nous édifier rapidement sur la nébulosité qui a entouré la distribution de toutes ces terres. La lumière doit en particulier être faite sur le monstrueux montage financier de la construction du monument dit de la Renaissance africaine, comme sur celui du Quartier général du Pds. Cette imposante bâtisse sur la Voie de dégagement nord (Vdn) serait réalisée dans les mêmes conditions que le monument dit de la Renaissance africaine, par une entreprise jumelle de l’alternance du 19 mars 2000 : la Sattar, qui appartiendrait à un certain Mbaye Diop, frère, semble-t-il, de l’ancien inamovible Ministre de l’Économie et des Finances. Cette société fait partie de celles qui ont le plus bénéficié de l’alternance. Elle aurait été éclatée d’ailleurs en de nombreuses petites unités pour être moins visible. En tous les cas, il y a de fortes chances que le Quartier général du Pds ait été construit avec des parcelles de terrains mises à la disposition de la Sattar. Dans ce cas-là, il devra purement et simplement être confisqué et versé dans le patrimoine de l’État. Il pourrait alors abriter un gros ministère pour contribuer à décongestionner Dakar. Ce serait surtout une mesure juste.
Un autre scandale doit retenir l’attention des nouveaux gouvernants, s’ils n’y sont pas eux-mêmes impliqués : la vente, le bradage plus exactement, des villas de Fann-Résidence et du Centre ville (autour de l’Assemblée nationale) à leurs occupants. Dans ces zones, le seul mètre carré nu ne coûterait pas moins d’un million de francs Cfa. Comment, dans ces conditions-là, peut-on se permettre de vendre une villa de 1000 à 1500 mètres carrés à un Farba Senghor ou à un Papa Samba Mboup, pour 30 à 40 millions de francs Cfa ? Un haut responsable de l’ancien régime en aurait bénéficié pour lui-même et pour sa dulcinée. On avance aussi, parmi les bénéficiaires, le nom d’un haut magistrat qui a occupé, pendant quarante trois ans, les plus hautes fonctions. Vendre à celui-là la villa de fonction qu’il occupait à quelques mois de sa retraite relève, si l’information est avérée, d’un véritable crime. On fait aussi, état avec insistance, d’un autre décret scélérat que l’ancien président aurait signé en faveur de chefs de hautes juridictions qui garderaient intacts, à la retraite, leurs salaires et tous les autres avantages liés à l’exercice de leurs fonctions : logements, véhicules, chauffeurs, etc.
Le nouveau président de la République devra faire montre de beaucoup de courage s’il tient à respecter ses engagements, s’il veut nous convaincre de sa volonté de rompre d’avec la nauséabonde gouvernance des Wade. Les villas vendues, si elles l’ont effectivement été, doivent être reprises et reversées dans le patrimoine national. Il est bien possible d’exproprier les « propriétaires » pour cause d’utilité publique. Ce serait faire montre d’ailleurs de magnanimité à leur égard car, s’ils ont acheté les villas même à 30, 40 ou 50 millions de francs Cfa, c’est sûrement avec l’argent du contribuable. Ils éprouveraient toutes les peines du monde à justifier de telles sommes, à moins qu’ils s’abritent facilement derrière les fonds spéciaux du président de la République. Ce qui serait toujours inacceptable. De même, tous les autres décrets iniques, en particulier ceux pris après janvier 2012, qui accordent des privilèges indus à certains compatriotes, doivent être rapidement abrogés.
Il convient de rappeler aussi que, pendant la campagne électorale, le vieux président et son clan ont distribué des centaines de millions de francs à travers tout le pays et principalement à Touba. Plus de sept milliards, précise le député Me Abdoulaye Babou, qui a convoyé des mallettes d’argent hors du pays, aux USA et en Gambie notamment. D’où proviennent ces milliards ? Et quid des véhicules rutilants qui ont été distribués à la pelle à des porteurs de voix potentiels ? Quel est exactement leur statut ? Nous avons le droit d’avoir des réponses claires à ces questions-là. La très compétente Brigade de Recherches de la Gendarmerie nationale pourrait nous permettre d’en avoir rapidement le cœur net.
Nous avons attendu que le vieux président quitte le pouvoir pour nous émouvoir de ses nombreux forfaits qui ont jalonné toute sa détestable gouvernance. Nous avons élu un homme sans vertu, faisant peu cas de la morale et de l’éthique et qui n’était préoccupé que par le pouvoir, l’argent et les honneurs. Pour revenir au titre de cette contribution, nous avons fait d’un crapaud un roi. Celui-ci a, naturellement, passé le plus clair de son règne à coasser. Nous ne nous indignons des coassements qu’à la fin du règne, après avoir laissé passer plusieurs occasions de le destituer ou, tout au moins, de le faire taire. Notre crapaud comprend si bien notre passivité, qu’il continue de nous tympaniser insolemment et en toute impunité.
Dakar, le 08 avril 2012
Mody Niang, e-mail : modyniang@arc.sn



1.Posté par antou le 10/04/2012 13:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Du respect pour le peuple sénégalais , du respect pour ses sénégalais qui aiment wade , du respect pour ta propre personne , car tu es pére de famille , je te tutoie car tu ne mérite aucun respect , l'acharnement sur une personne on comprend , mais au sénégal nous ne pouvons accepter le manque de respect envers un homme agé fut il président ou homme publique , tout le monde te laisse trop de liberté mais tu dépasse les limites de l'arrogance , penses a tes enfants si tu en as que penseront ils d'un pére qui traite le pére d'autrui de ...non mon cher soit corret et bien éduqué , je ne sais pas de quel famille tu viens mais tu es nul

2.Posté par bil le 10/04/2012 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ton probleme tu as une haine personelle contre wade. tu as confiance a ton president laisse le temps de faire son travail et declairer tout ca. ton acharnement contre wade meme en dehors du pouvoir me tracasse. ce que tu montres la nest le caractere d un musulman.

3.Posté par antou le 10/04/2012 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tu vois que personne ne reagit a ton article s'est tres grave , du respect pour la personne , il a mieux servi son pays que toi au moins lui il a eu le courage et un vecu on parlera de lui mais ja mais nous ne retiendrons de toi que injures la faute incombe a cuex qui te donne le loisirs de te cacher derriére ton clavier pour injurier les gens , et si demain tu es poursuivi pour injures et propos difamatoir tu te caches derriere des politique ou de droits a l'expression ,au sénégal nous respectons les anciens , meme si période de campagne les gens ont versés toutes sortes de vulgarités sur sa personne on comprend mais en ce moment il n'est plus président

4.Posté par Boolde Kolda ndee le 10/04/2012 13:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Doyen Mody ! Il n'y a pas de mots pour caractériser le vieux président, tellement il a fait de mal au sénégal et au monde. Si on s'en tenait aux délits cités chaque jour dans la presse, (en attendant le pire qui va venir après les audits !), le vieux ex-président mérite qu'on le juge au TPI. On parle de biens volés, de faveurs indues accordées, mais les crimes dont il serait l'auteur ou le commanditaire restent à éclaircir, ce qui le conduira tout droit vers Haye, lui et tout complice. Il mérite pire que ce qui est arrivé à Moubarack d'Egypte !

5.Posté par antou le 10/04/2012 14:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tu traite le président wade de crapaud , tu ne portes aucun respect aux sénégalais celui qui a diriger pendant douze ans , celui qui a fait de l'actuel président diresteur général , ministre conseiller, minstre de l'énergie, ministre de l'intérieur, président de l'assemblée nationale du sénégal , aujourd'hui s'est celui la que tu traite de je ne sais pas , je suis vraiment choqué par tes propos , je ne me sens plus au sénégal des petits gens comme toi ne doivent pas intervenir car tu ne sers pas de réfgérence a la jeunesse , un grand marabout disait ,si tu veut la paix du respect, de la considération ne dit pas du mal du marabout , du pére de la mére de quelqu'un car il répliquera sur ton pére ou ta mére , évites de creer de l'animosité

6.Posté par Baye Zalle le 10/04/2012 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore et toujours le grand Mody Niang, clair , precis , et courageux quand il nous parle.... Wade est un imbecile ,, c est ca , Ils doivent etre juger tous... A Macky Sall de nous prouver... Wait and see

7.Posté par Baye Zalle le 10/04/2012 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hey toi la antou , tu nous les pompes. Tu veux quoi toi? Wade est pire qu un bandit meme ... Que voulez vous meme s il est vieux , il est ce qu il doit etre. Il faut appeler un chat Chat...Je suis tres decu de la pasi ssivite de certains senegalais... Si nous voulons un developpement durable et une paix , nous devons plus accepter l injustice ... Wade doit etre juger avc son equipe.. Moubarack , Bagbo, c est meme que Wade....sinon il est encore pire..

8.Posté par joob gey le 10/04/2012 14:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

WADE NE MERITE AUCUN RESPECT. BU LEEN GNOU SONAL.

9.Posté par LOD le 10/04/2012 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

AH Si tout le monde est indigné par ce qu'on a lu,cela démontre à souhait que WADE et son clan sont des imbéciles du pire espèce

10.Posté par MDIOP le 10/04/2012 17:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo père Mody, au moins toi tu as toujours été constant. Vous savez Wade est de la pire espèce que le monde n'ai jamais connue. Nous n'avions pas suivi les conseils des sages en 2000. Je me rappelle de mon père qui me disait '' vous ne connaissez pas celui que vous venez d'élire''. Un grand-père disait qu'il ne fait pas confiance à Wade car il était tordu lorsqu'il était jeune et qu'il venait en vacances chez son papa à Guinguinéo. En effet le gr père disait qu'à chaque fois que Wade était dans la boutique de son père, personne ne voulait y acheter quoi que ce soit. Il parait qu'il trichait avec la balance et volait les clients....
Macky n'a qu'à mettre la lumière sur toutes ces affaires et vite!!!

11.Posté par essic le 10/04/2012 17:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

antou da may cat sa ndeye

12.Posté par Jean-François RENARD le 10/04/2012 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

SI Mr MODY NIANG SE PERMET D'AFFIRMER ET D'ARGUMENTER AUSSI CLAIREMENT , IL
A VRAISEMBLABLEMENT RAISON , CAR AUTREMENT , CE QU'IL DIT RELEVERAIT DE LA
DIFFAMATION ! ... ET IL NE PARAIT PAS ETRE UN FANTAISISTE MALVEILLANT . TOUS LES
GENS SENSES ESPERENT QUE LE NOUVEAU PRESIDENT IRA AU BOUT DE SES ENGAGEMENTS . QUE DIEU AIDE LE SENEGAL .

13.Posté par jex le 10/04/2012 21:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En me basant sur la couleur de ses cheveux, je peux sans risque de me tromper dire de ce monsieur qu'il aura vecu sous senghor et diouf mais dans mes ressouvenir de combatant je ne me rappelle pas l'avoir connu. J'aimerai vraiment comprendre sa hantise contre wade et ses proches si c'est sous wade que les poltrons qui pensaient tout bas ont eu le courage de habler haut et fort. Il faut etre foncierement mecreant pour s'en prendre à son prochain de la sorte. vous n'etes pas une refernce pour la jeune generation parce que vous etes hors contexte, puisque le viagra existe essayez de vous tapez un petite femme pour refouler vos pulsions intestinales.

14.Posté par moussa le 11/04/2012 04:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le cas Ablaye Wade est un wake up call ou reveil pour tous les Senegalais.Voila ce que ca donne de vouloir faire la fierte de son peuple.Le monde entier est jaloux de l'aspect moderne de notre capital Dakar,cette ville est devenue une fierte.Nous alimentons chaque jour notre ceveau avec de la connaissance,pendant qu'on y est n'oublions pas d'alimenter notre ame chaque jour avec la verite..Pourquoi cet acharnement.
ALLAHOU FERME SON OEIL SUR NOS MAUVAIS TRAITS,NOUS NOUS DEVONS DE FAIRE LE MEME .Si tu es musulman,mody niang tu es un des plus mauvais de cette communaute..

15.Posté par APATRIDE le 31/03/2014 19:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr Mody niang, on a bien compris...J'ai envie de dire que c'est de bonne guerre. Tu fais une campagne de communication politique pour Macky Sall ton mentor... En quoi faisant? Rabaisser, insulter, accuser, juger, dénigrer et calomnier aux yeux de l'opinion le prédécesseur, pour faire apparaître le nouveau comme la meilleure option face à l'ancien président...

Sauf que dans ce dessein tu fais hors-sujet, mieux tu t'es complètement fourvoyé, si tu m'acceptes bien le terme. Ce, dans le choix des matériaux et paramètres qui participent du façonnage de l'image de marque du président Macky Sall.
Bref le levier sine qua non à la construction de l'image politique de Macky, est non l'image de l'ex président Wade sculptée à tors et à raison, mais le propre bilan du gouvernement-Macky.
Ca veut dire quoi? MACKY NE PEUT MIEUX FAIRE SES AFFAIRES QU'EN FAISANT LES AFFAIRES DU PEUPLE.
Donc mody si t'as pas d'autres analyses plus pertinentes pour l'heure NOPPIL!! Marre de vos campagnes de com', qui, sans aucun doute monsieur, contribuent toujours à baisser le niveau du débat politique, en le confinant dans les méandres et les abysses des préoccupations bassement politiciennes.!!

NB: WADE EST DE LOIN UN PERSONNAGE PLUS QUE RESPECTABLE, quel que soit ton bord politique et ce que tu lui reproches.

Wassalam

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image