leral.net | S'informer en temps réel

« Nous demandons à tout un chacun de venir combattre pour que son diplôme soit délivré à temps », selon le mouvement ‘’Office, Rends-moi mon bac’’

Les membres du mouvement « Office, Rends-moi mon Bac » sont réunis pour fustiger la gestion de l’Office du Baccalauréat. En effet, ils demandent à cette structure de rendre les diplômes dans l'immédiat pour ceux qui ont déjà eu leur bac. Ces jeunes n’hésitent pas à soulever l'idée d'un deal qui existerait entre l’Office du Baccalauréat et Africatel Avs.


Rédigé par leral.net le Samedi 17 Juin 2017 à 16:27 | | 0 commentaire(s)|

La rencontre a eu ce samedi, à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar plus précisément; à la faculté des sciences et techniques.

Un tout nouveau mouvement qui se dénomme « Office, rends-moi mon bac » est né, il y a,  à peine quelques jours. En effet, ce mouvement a pour objectif de lutter pour que l’Office du bac remette le diplôme au diplômé en temps et lieu parce que jugeant anormal, d’avoir réussi à l'examen du baccalauréat  depuis des années et de ne pas pouvoir rentrer en possession de son diplôme. Le porte-parole du jour, Djiby Sakho, élève-ingénieur énergétique à Cergy de Paris, déplore la gestion et la lenteur de l’administration du Sénégal et surtout, celle-là de l’office du Baccalauréat.


« Le phénomène a pris de l’ampleur au Sénégal », dit Djiby Sakho, tout en soutenant que « tout le monde est au courant que ça ne va pas. Après le bac, on te délivre une attestation provisoire de 2 ans. Après cette expiration, tu dois aller déposer pour obtenir une attestation spéciale. Et cela prend trop de temps. Tu peux même ne pas le recevoir ».


Lui, ce qu’il ne comprend pas, c'est pourquoi appeler Africatel Avs pour prendre rendez-vous. Il juge cela nébuleux et il demande aux autres qui ont eu le baccalauréat, de venir les soutenir, de porter ce combat. « Nous demandons à tout un chacun de venir combattre pour que son diplôme soit délivré à temps », dit-il.


Ce doctorant au département de physique, Oumar Dramé, lui,  est allé plus loin, en demandant ni plus ni moins à ses camarades, de se lever en un bloc pour combattre le système qu’il juge « néfaste ». Abrupt, il dit : « Il est temps de mettre fin à ce système». Et il ajoute : « Nous jugeons nécessaire de délivrer les diplômes de bac immédiatement après le bac, en commençant par la génération de 2017 ».

Il n’a pas manqué l’occasion d'évoquer le complot entre l’office et l’Africatel Avs. « Pourquoi appelle-ton Africatel Avs pour prendre rendez-vous », s’interroge-t-il, avant de dire « c’est une pure arnaque, il faut que ça cesse ».

« On ne cible pas l’office du Bac, ni le directeur mais plutôt le système », a rappelé Oumar Dramé, qui révèle que « chaque jour,  plus de 100 personnes souffrent devant les portes de l’Office pour bénéficier d’une attestation ».

Le mouvement « Office, rends-moi mon bac » précise qu’un sit-in sera organisé le O2 juillet prochain, devant le hall de l’Office du Baccalauréat.


Thierno Malick Ndiaye








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image