leral.net | S'informer en temps réel

"Nous devons repenser et réinventer les métiers du secteur des postes", selon le DG de l’ARTP

Le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des Postes (ARTP), Abdou Karim Sall a présidé ce matin à Dakar la cérémonie d’ouverture de la Commission finance et administration de l’Union Panafricaine des Postes (UPAM). Il soutient que cette rencontre est d’une importance capitale parce que constituant une occasion privilégiée d’échanger et de préconiser des solutions sur des questions relatives à la réforme et l’amélioration des finances et de l’administration de l’Union régionale en vue de la réalisation de sa nouvelle vision 2020.


Rédigé par leral.net le Mardi 7 Mars 2017 à 14:43 | | 0 commentaire(s)|

Le directeur général de l’ARTP, Abdou Karim Sall dit « nous devons repenser et réinventer les métiers du secteur des postes pour accompagner nos Etats dans la mise en œuvre des politiques sociales et économiques destinés aux couches vulnérables et aux populations vivant dans les zones rurales les plus reculées ».

Il souligne la pertinence de la décision adoptée lors de la 9e session extraordinaire du Conseil d’Administration de l’UPAP d’arrimer les objectifs stratégiques de l’Union à ceux de l’Union Postale Universelle approuvés par la stratégie Postale Mondiale d’Istanbul caractérisée par les 3 « I » qui sont : l’intégration, l’inclusion et l’innovation.

Selon lui, l’intégration doit se traduire par la mise en place d’un réseau postal africain permettant d’effectuer des envois rapides, avec des procédures simples et sécurisées. Cela permettra à l’UPAP d’accroître sa crédibilité et sa légitimité auprès des Etats membres notamment pour le versement de leurs contributions au budget.

L’inclusion passe inéluctablement par la promotion et la réalisation de projet à fort impact social et financier au profit des populations les plus vulnérables.

Et enfin, l’innovation doit nécessairement passer par la modernisation des administrations postales du continent qui doivent changer leur modèle de gestion en adoptant la culture du résultat et de la performance dans la proposition de services innovants offerts aux populations.

Le directeur général de l’ARTP indique que « les objectifs fixés pour la réalisation de la vision 2020 pour le secteur postal du continent constituent des défis que l’Union Panafricaine des Postes ne pourra relever sans une programmation et une exécution budgétaire efficientes soutenue par des finances saines et conséquentes animé par des hommes et des femmes avec une expertise avérée dans leurs domaine de compétences et déterminés à accompagner cette vision ».

Les travaux se dérouleront à huis-clos compte tenu de la confidentialité des questions qui seront débattues du 07 au 09 mars à Dakar, a précisé l’Union Panafricaine des Postes à travers un document de presse.


Thierno Malick Ndiaye








Hebergeur d'image