leral.net | S'informer en temps réel

Nouveau Pm : Ces priorités qui planent sur la tête de Mahammed Dionne et qui risquent de le perdre

Mahammed Dionne a peut-être raison de vouloir aller « au travail » sans tarder. Il n'aura pas les temps de contempler ses nouveaux locaux que des dossiers aussi prioritaires les uns que les autres, viendront s'entasser sur son bureau. Dans tous les secteurs, des chantiers inachevés ou en phase d'être entamés l'attendent.


Rédigé par leral.net le Mardi 15 Juillet 2014 à 19:30 | | 1 commentaire(s)|

Nouveau Pm : Ces priorités qui planent sur la tête de Mahammed Dionne et qui risquent de le perdre
Il est attendu sur tous les fronts. Pour mener à bien, les dossiers laissés par son prédécesseur, Aminata Touré, le nouveau Premier ministre devrait être un touche-à-tout.

PSE et ses projets : alors ministre chargé du suivi du Plan Sénégal Emergent (PSE), Mohammed Dionne ne devrait pas être surpris de l'ampleur de la tâche qui s'attache à l'exécution des projets. Donc, il sait qu'il faudra bien plus qu'un appel au travail pour attendre l'objectif de 7 % de taux de croissant dans les 10 ans, assigné par le chef de l'Etat.

Reforme de la Justice : c'est un sentier qui s'impose. Selon le ministre de la Justice Sidiki Kaba, la réforme vise à faire en sorte que les préoccupations du justiciable soient conformes au système judiciaire. « Les cours et tribunaux pourront se saisir de tous les dossiers pour répondre d'avantage et de manière plus efficace aux besoins des Sénégalais », annonce Sidiki Kaba.

Code de la presse : c'est une question sensible qui divise les acteurs. Avec le régime Macky Sall, rien n'a bougé. On peut juste espère une suite plus radieuse avec la promesse du président du groupe parlementaire de Benno Bokk Yaakaar (BBY), Moustapha Diakkaté, d'ici la fin de l'année.

Gestion des inondations : le régime de Macky Sall a trouvé ce problème entier, il risque de le laisser intact. C'est un fléau qui gagne de plus en plus de l'ampleur.

Crise énergétique : c'est sans doute le talon d'Achille de l'économie Sénégalais. Les coupures intempestives ont repris de plus belle. Beaucoup de quartiers de la capitale sont replongés dans le noir. Donc, Mahammed Dionne et son gouvernement, ont intérêt à agir et vite.

Pénurie d'eau : le syndrome Keur Momar Sarr demeure toujours dans la capitale. A Dakar, l'eau est devenue vraiment un liquide précieux car il ne coule plus dans les robinets. La SDE et la Sones expliquent cette situation par une forte demande en période de chaleur.

Crise scolaire : même si l'accalmie règne en ce moment, la situation de l'enseignement n'en demeure pas moins préoccupante. Il y a quelques mois, les universités étaient sens dessus-dessous. Dans ce léger mieux, on est loin d'avoir réglé le problème.

Sport : le match ne sera pas facile pour Mahammed Dionne. Les deux grands stades du Sénégal ne sont pas en bon état. Suspendu par la Fifa, à l'issue des incidents du match Sénégal Côte d'Ivoire, peine encore à accueillir le prochain match des lions contre le Maroc, comptant pour les éliminatoires de la CAN 2015.

Le stade Demba Diop est dans un état de dégradation avancée au niveau de la pelouse et des tribunes. Selon le président de la Fédération Sénégalaise de Football (FSF), ce stade à besoin d'une reconstruction, qu'un simple lifting d'une centaine de millions ne suffirait pas.

La liste des problèmes auxquels doit répondre le gouvernement de Mahammed Dionne sont loin d'être exhaustive. Selon L'Observateur, il y en a autant d'autres qui valent leur propre diagnostic.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image