leral.net | S'informer en temps réel

Nouveau mouvement de grève des enseignants : Le Fuse boude les salles de classe les 9, 10 et 11 mars

L’action syndicale des enseignants élargit ses bases avec la naissance du Front unitaire des syndicats de l’enseignement (Fuse), qui a décidé d’observer 72 heures de grève à partir du 9 mars, rapporte Le Quotidien. Cette nouvelle unité d’actions regroupe le Grand cadre B des syndicats d’enseignements, dirigé par Abdou Faty, et l’Union syndicale pour un enseignement de qualité (Useq) dont la tête de file reste Amadou Diaouné du Sudes.


Rédigé par leral.net le Mardi 8 Mars 2016 à 15:10 | | 6 commentaire(s)|

Un nouveau Front s’ouvre dans le secteur de l’éducation. En effet, les organisations syndicales, regroupées au sein du nouveau Front unitaire des syndicats de l’enseignement (Fuse), ont décidé, à la date du 4 mars, d’observer un monument de grève de 72 heures, les 9, 10 et 11 mars. A travers ces journées d’actions, ces enseignants protestent « contre la persistance des retards et lenteurs dans la mise en œuvre des accords souscrits par le Gouvernement ». Cette unité d’actions regroupe les syndicats membres du Grand cadre B dirigé par Abdou Faty, leader du Sels-Authentique et les organisations membres de l’Union syndicale pour un enseignement de qualité (Useq) dont la tête de file demeure le Sudes dirigé par Mamadou Diaouné. Par le biais d’un communiqué rendu public, hier, ces syndicalistes soutiennent qu’ils « ont décidé à l’unanimité, de sceller une alliance stratégique dans l’intérêt des enseignants et de l’école sénégalaise ». Une décision prise à l’issue d’« échanges francs, fructueux et féconds sur, d’une part, les insuffisances et limites objectives des luttes syndicales dans la division, le sectarisme et le sectarisme et la surenchère au cours des dernières années, d’autres part, les tergiversations et louvoiements du Gouvernement quant à la mise en œuvre correcte et à date échue du protocole d’accord du 17 février 2014 dont les décisions présidentielles du 10/10/2015 ».

L’Useq et le Grand cadre B rappellent, par ailleurs, qu’« en synergie avec les autres syndicats de la Fonction publique et les Centrales syndicales, le Fuse entend engager le combat pour la refonte du système de rémunération et intermédiaire des agents de l’Etat sur la base des principes d’équité, de justice et d’équilibre, conformément aux conclusions consensuelles de l’atelier national de partage de l’étude du cabinet Mgp Afrique ».

Les objectifs du Fuse demeurent, entre autres, rappellent les syndicats membres de cette unité d’actions, « de poursuivre le combat multiforme pour l’application intégrale des accords, d’exiger le respect des principes de la gestion démocratique et transparente du personnel et plus généralement du système éducatif, de mener sans relâche la lutte multiforme pour une éducation publique de qualité ».






Hebergeur d'image