leral.net | S'informer en temps réel

Nouveau scandale à la Fifa: Procédure pénale ouverte contre Sepp Blatter qui risque 10 ans de prison dans une affaire qui mouille Michel Platini

Le Procureur général de Suisse a ouvert officiellement, ce vendredi, une procédure pénale pour «gestion déloyale» et «abus de confiance» contre Sepp Blatter. Le dirigeant est soupçonné d'avoir effectué «un paiement déloyal» de 1,83 millions d'euros en faveur de Michel Platini qui a également été entendu.


Rédigé par leral.net le Lundi 28 Septembre 2015 à 13:57 | | 1 commentaire(s)|

Président de la FIFA jusqu'au 26 février prochain, Sepp Blatter est soupçonné d'avoir effectué «un paiement déloyal» de 2 millions de francs suisses (soit 1,83 M€) en faveur de Michel Platini, actuel président de l'UEFA et candidat à sa succession. Dans un communiqué, la FIFA a annoncé vouloir coopérer pleinement avec le Procureur général, en lui fournissant tous les documents et toutes les données nécessaires, renseignent nos confrères de L'Equipe.fr.

L’abus de confiance, selon le Procureur suisse, peut être puni par une peine privative de liberté allant jusqu’à 10 ans «si l’auteur a agi en qualité de membre d’une autorité, de fonctionnaire, de tuteur, de curateur, de gérant de fortunes ou dans l’exercice d’une profession, d’une industrie ou d’un commerce auquel les pouvoirs publics l’ont autorisé», catégorie dans laquelle Sepp Blatter (79 ans) pourrait entrer en sa qualité de président de la FIFA, selon le même spécialiste du droit pénal suisse.

Les avocats de Sepp Blatter ont déclaré que le contrat sur lequel enquêtent les autorités suisses a été «correctement préparé et négocié» par les membres de la FIFA appropriés et qu’il n’y a pas eu de «mauvaise gestion»
Les autorités suisses, qui ont interrogé Sepp Blatter «en qualité de prévenu», ont perquisitionné son bureau et récupéré des documents, après le comité exécutif qui s’est tenu ce vendredi.
Une conférence de presse de la FIFA, qui devait avoir lieu à 14h00 puis à 15h00 en ce jour, avait été finalement annulée, sans aucune explication.

Un communiqué de la justice suisse souligne que «Michel Platini a été entendu en qualité de personne appelée à donner des renseignements». Ce dernier (Michel Platini ) a reconnu ce montant vendredi, même si le Français a tenu à justifier cette somme. «En ce qui concerne le paiement qui a été effectué en ma faveur, je désire clarifier que ce montant m'a été versé pour le travail que j'ai accompli de manière contractuelle pour la Fifa et je suis satisfait d'avoir pu éclaircir ce point envers les autorités», explique-t-il dans un communiqué.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image