leral.net | S'informer en temps réel

Nouvelle équipe gouvernementale : L'effet ben-efique ! - Par Alioune Badara Niang


Rédigé par leral.net le Mardi 8 Juillet 2014 à 09:15 | | 3 commentaire(s)|

Nouvelle équipe gouvernementale : L'effet ben-efique ! - Par Alioune Badara Niang
Attendu comme une arlésienne depuis la contre performance du camp présidentiel aux dernières locales, il est enfin intervenu, ce remaniement ministériel. Et plus heureux, avec 30 ministres, 03 ministres délégués et 06 secrétaires d’Etat - une innovation, ce "gouvernement de combat" répond, en à pas douter, à l’attente des Sénégalais, qui ne souhaitaient seulement pas un casting mais une ligne politique, une direction claire, un espoir.

C’est bien connu, il n’y a aucune honte à admettre la réalité politique, tant que l’on essaie de faire ce qui est bien et en décidant de remanier, un acte politique hautement courageux, son Excellence le Président de la République Macky Sall démontre qu’il a écouté et mieux, entendu le message de son peuple. Objectifs de ce changement : rebondir politiquement et surtout travailler pour les trois années qui restent du quinquennat à l’atteinte des multiples et légitimes aspirations du peuple sénégalais.

En confiant les clefs du nouveau gouvernement au très chevronné Mohamed BEN Abdallah Dionne, le Président Macky Sall fait le choix du bon sens au regard de leur long compagnonnage déjà, mais aussi et surtout de la compétence déployée par l'ancien ministre chargé du suivi du Plan Sénégal émergent(PSE), dans toutes les stations où il est passé.

Après la réorganisation, l'Action.
La nouvelle équipe gouvernementale ne devra surtout pas verser dans le glamour et le cosmétique politique pour parler de manière prosaïque. Elle devra redonner de la force à notre économie, renforcer la justice sociale et le pouvoir d’achat des sénégalais. Elle devra surtout réorienter le travail de l’équipe sortante comme l’a précisé le chef de l’Etat.

Nous osons espérer que ces remplaçants seront capables, professionnels, dynamiques et également porteurs d’idées neuves et entreprenantes.

La nouvelle équipe doit s’employer surtout à débrancher la machine à couacs qui n'a cessé de parasiter l'action du précédent gouvernement et qui ont pour nom délestages, pénuries, grèves… et surtout donner (enfin) une lisibilité et une cohérence à l’action politique du chef de l’Etat. On a dit gouvernement de combat et non un « pôle emploi » de l’APR .Tout le challenge est là.

La posture populiste de certains leaders de l’opposition, sans doute toujours pas encore sortis de l’euphorie de la victoire aux locales, se vautrant dans la critique scandaleuse et injurieuse, ne les honore pas. Déjà, ils crient leur blues de voir le Président Macky Sall, toujours debout et maître de la situation. Ces opposants politicards à idées restreintes et étriquées comme des brêles, n’ont pas encore compris que le vote des locales n’a rien changé au défi que doit relever le Sénégal. Pour cela, le Président Macky Sall garde une longueur d’avance. La critique est facile mais l'art dit-on est difficile.

Aussi il ne faut pas être toujours dans l'immédiat, dans la petite phrase avec ce procès injuste fait à Macky Sall de privilégier sa famille ou sa belle-famille, dans les sphères de décision. Pourquoi Mansour Faye ne serait-il pas ministrable ? Etre frère de la 1ère Dame n’entame en rien son mérite et sa compétence pour exercer une telle fonction.

Si le Président Macky Sall le souhaitait, il pourrait même nommer Mme Mariéme Faye Sall, son épouse et 1ère Dame, à n’importe quel poste de responsabilité. L’essentiel est qu’elle ait les capacités pour mener à bien la mission.

Arrêtons de faire un faux parallèle avec l’exemple de Karim Wade, qui a occupé des fonctions parce qu’il était le fils de son père de Président. Macky Sall n’a jamais dit publiquement comme le faisait Abdoulaye Wade en parlant de Karim, que les membres de sa famille étaient les plus intelligents parmi les sénégalais.

Ici ce qui importe, c’est la compétence des personnes concernées, qu’elles portent le nom de Sall, Faye ou encore Gassama, n’a aucune importance.

En conclusion, l’écrasante majorité des sénégalais, souhaite que ce remaniement ministériel puisse augurer des lendemains meilleurs pour le Sénégal. Qu’il y’ait un réel effet ben-efique sur la conduite de la vision du Président Macky Sall, qui confirme plus que jamais que c’est lui qui gouverne.
L’équipe du 1er Ministre Mohamed ben Abdallah Dionne doit " ré-enchanter le rêve » de l’opinion avec un retour au peuple. Et vite à présent.
Aller de l’avant !

badaraniangjunior@gmail.com






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image