leral.net | S'informer en temps réel

Nouvelle star des Red : Liverpool déroule le tapis rouge pour Sadio Mané

«He comes to Sénégal and he plays for Arsenal (Il vient du Sénégal et il joue pour Arsenal) chantait les supporters des Gunners pour Patrick Vieira (natif de Dakar). Aujourd’hui, c’est le célèbre air «You’ll never walk alone» que fredonnent les supporters de Liverpool pour Sadio Mané. Tellement le jeune Sénégalais, joueur du mois désigné par les supporters de Reds, s’est incrusté à merveille dans le collectif de l’ancien club de Salif Diao et d’El Hadji Diouf.


Rédigé par leral.net le Mercredi 14 Septembre 2016 à 19:57 | | 1 commentaire(s)|

Ah malin Sadio!

C’est le tapis rouge pour Sadio. Ah malin Sadio. Contre Leicester, samedi, il a marqué un beau but. Il a aussi dribblé le gardien Smeichel pour servir une passe décisive. L’ancien poulain de Génération foot avait aussi marqué un but d’anthologie en driblant deux joueurs contre Arsenal. Sadio est en train de cracher le feu comme un dragon.

Déjà, son match plein avec Liverpool, en préparation, contre le Barça, augurait une saison de feu. On croise les doigts. Sadio Mané est devenue une star incontournable à Liverpool. Contre la Namibie quand il est sorti à la 66ème minute, tous les médias locaux de Liverpool s’étaient inquiétés de son sort, tout juste avant le match contre Leicester, le champion en titre de la Premier League. Mais, quand il est arrivé, il a démontré qu’il était à 100%.
Jurgen Klopp, son entraineur est satisfait de lui. D’ailleurs, les supporters des Reds lui ont réservé une surprenante standing ovation, à la fin du match, contre Leicester.

Mané dans la légende Steven Gerrard


Sadio Mané est conscient de ce nouveau statut de chouchou des supporters. «Je suis vraiment content. Les supporters ont été vraiment sympathiques contre Leicester. Cela m’a galvanisé. Les supporters ont joué un grand rôle par rapport à notre victoire contre Leicester. Quand tu joues dans un stade comme Anfield, tu aimerais donner le meilleur et recevoir une standing ovation à la fin et j’ai essayé de faire de mon mieux», s’est réjoui Sadio Mané.

Jadis cette chanson («You’ll never walk alone»), on la chantait pour Steven Gerrad et Cie. Aujourd’hui, on la chante pour Sadio Mané et il vient du Sénégal. Incrusté dans le collectif, Sadio Mané affole les défenses de la Premier League, comme il faisait, quand il était le poulain de Ronald Koeman à Southampthon (club où a évolué Henri Camara).

Virevoltant, il est l’accélérateur de particules, comme un Frank Ribéry, du temps de sa splendeur. Il va vite et est devenu plus costaud avec le kick and rush anglais. C’est pourquoi en quelques matchs, il est devenu la coqueluche des supporters à Anfield.

Faire mieux qu’El Hadji Diouf et Salif Diao


Jamais un Sénégalais n’était allé aussi loin dans l’efficacité et la simplicté. Même si Diouf, à ses débuts en match de Cup avec Liverpool, avait marqué des buts aux côtés de Michael Owen… qui était étonné de l’image de Serigne Touba sur le tee-shirt de l’ancien Red.

Mais, Gerrard Houiller, en replaçant tactiquement le feu follet Diouf comme un arrière latéral, avait gâché tout l’élan du Sénégalais qui se fera, par la suite, une cure de jouvence avec Bolton, aux côtés de Sam Allardyce, l’actuel entraineur l’équipe nationale d’Angleterre.

Salif Diao, lui, avait aussi la confiance de Rafael Benitez qui avait fraichement débarqué de Valence. Toutefois, malgré ses tacles fous et sa personnalité, le lion de Kédougou n’aura pas imbriqué sa marque, comme il le voulait à Liverpool, à cause de pépins physiques.

Mais, Sadio Mané a aujourd’hui pris le relais et veut porter le flambeau sénégalais déjà tout flamboyant. Il a la chance d’arriver en Liverpool presque sans grande stars, après le départ des Gerrard et des Carragher.

Eviter le syndrome Balotelli

Il a le temps aussi de murir et de se perfectionner avec le rigoureux Jurgen Klopp qui a fait du Borrusia Dortmund une référence footballistique mondiale entre 2008 et 2015. Avec ce nouvel statut d’homme important à Liverpool, Sadio Mané devra batailler ferme pour rester à ce niveau, si on voit la trajectoire sinueuse de Mario Balotelli à Liverpool. Mais, Sadio Mané n’est pas Balotelli.

Assurément au vu des prouesses en équipe nationale avec la Can 2017 et les éliminatoires du Mondial 2018 et avec Liverpool, Sadio Mané peut bel et bien prétendre au ballon d’Or qui lui est sportivement accessible.
Mais, il ne faudra baisser les bras à Anfield où la pression est toujours là pour booster le renouveau d’un Liverpool jadis conquérant. Mais, le lion de la Téranga a des crocs et du talent à revendre. Machallah et Bon vent à Sadio.


Massène DIOP leral.net









Hebergeur d'image



Hebergeur d'image