leral.net | S'informer en temps réel

Ô secours pour notre cher Saint-Louis

L’alternance municipale sous Bamba Diéye a bientôt 4 ans. Elle a suscité beaucoup d’espoir à la mesure des attentes des populations exaspérées par bien des difficultés. L’élection de Cheikh Bamba Diéye était considérée comme un nouveau départ, un nouveau souffle bref un grand espoir incarné par un homme qui s’est battu pendant plusieurs années pour le Sénégal.


Rédigé par leral.net le Lundi 10 Décembre 2012 à 19:52 | | 3 commentaire(s)|

Ô secours pour notre cher Saint-Louis
Certains même lui avaient conféré le titre de libérateur de tant d’années de souffrances avec le PDS mais beaucoup de faits montrent que le changement attendu n’a pas apporté ses fruits.

Ainsi, l’alternance Municipale fut un slogan certes, en son temps, plein de sens rationnel, mais la suite nous as édifié que ce n’est pas le slogan qui fonde la pertinence… ce qui fonde cette dernière, ne l’oublions jamais, c’est bien la maturation d’une conscience citoyenne autour d’un «idéal» de projet de société d’abord, d’un paradigme du développement durable eu égard à nos défis de pays en développement.

Cette alternance créa ainsi un désespoir total. Le rêve de milliers sénégalais s’est transformé ainsi en un cauchemar de ruine, de découragement et surtout en un déclin social

Mais quand même « ne regrettons rien, assumons notre choix ».

Nous avons fait ce qu’il fallait à l’époque pour chasser Ousmane Masseck Ndiaye qui était taxé d’arrogant. Ne le regrettons pas, Ce changement nous a permis de renforcer notre jeune démocratie mais aussi et surtout de comprendre et d’analyser les limites de l’actuelle équipe municipale en place.

D’ores et déjà, nous avons besoin d’un leadership capable d’inspirer, et de motiver les saint louisiens afin que, sans distinction politique, ethnique ou religieuse avec comme priorité l’amélioration des conditions de vie des populations.

Ainsi le futur maire de Notre ville tricentenaire devra être un citoyen crédible disposant d’une équipe compétente qui va piloter N’dar avec comme souci principal : être au chevet des populations et leur assurer un bien être.
Il va devoir donc travailler pour aider les populations à supporter leur quotidien qui devient intenable en commençant par créer les opportunités, changer les réalités sociales et éveiller les mentalités.

Pour cela, exigeons de celui ou celle qui prétend diriger la mairie qu’il dévoile d’abord sa vision ainsi que sa stratégie à transformer cette vision en réalité

De ce fait, le successeur de Cheikh Bamba Diéye devra être un homme digne et intègre, un homme de mérite, un homme imbu de valeurs démocratiques, pas un parfait homme ce qui n’existe nullement. Il doit être constant dans sa démarche et surtout respecter ses engagements vis-à-vis du peuple.
Qu’il sache que les urgences de Saint-Louis se déclinent en termes d’emplois, de soins de santé, d’éducation, de nourriture, de démocratie et de libertés. Ainsi, on attendra de lui une extrême lucidité dans les choix sur les priorités.

Pour cela, quelques soit les modalités de la prochaine élection, l’essentiel c’est que nous devons y aller avec la conviction que nous avons un impératif catégorique.

Ainsi, pour éviter de tomber dans le même piège de 2009 avec l’euphorie qui a emporté toute la population De Ndar, une étude minutieuse mérite d’être entreprise au préalable par chacun de nous avant de faire tout choix politique.

A rappeler que la politique n’est pas mauvaise, c’est l’usage que certaines personnes en font qui est répréhensible… et l’on comprendra combien est-il fascinant de faire de la politique dés lors qu’on est tenu que par la praticabilité de notre action et de notre vision…

Le moment n’est plus aux verbiages, ni aux discours interminables. Dans « la brousse Saint-Louis », l’herbe de la vie est sèche, le vent de l’accaparement est violent.

Conjointement, je m’en vais emprunter à Antoine de Saint-Exupéry, que j’aime décidemment tant, ces quelques autres mots qui synthétise bien mon raisonnement : « Pour ce qui est de l’avenir d’un pays, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible. »

C’est donc, pour moi, une bonne occasion de dénoncer et de congédier le sort de cette politique politicienne qui me touche égoïstement dans ma propre chair, moi qui ne souhaiterais pas faire parti des témoins passifs mon propre histoire.

Je veux juste conscientiser les saint-louisiens à ce que les retombées et les gains de notre ville puissent retourné à nous mêmes et contribuer au bien-être social de tout un chacun dans cette communauté.

Cette ville nous appartenant tous, est-il acceptable de laisser une poignée d’hommes dilapider nos richesses

A partir d'aujourd'hui, nous devons nous relever, nous épousseter et reprendre la lourde tâche de la refondation de N’Dar.
Nous nous devons d’éviter de sombrer dans ce gouffre à tout prix. Saint-Louis peut se reprendre, notre pays peut encore rayonner, les enfants de N’Dar peuvent encore réussir, retourner à nos valeurs qui nous sont chères et qui nous ont toujours fait honneur aux yeux du monde.

Aux populations d’en attester de la véracité de l’approche, à l’opinion d’en juger de l’opportunité, mais je pense que ma modeste contribution, en ma qualité de saint-Louisiens, réveillera les esprits et installera dans le cœur de chaque domou –n’dar le dynamisme et le management moderne.

« Notre vie demeure le combat pour l’avenir de Saint-Louis»




Zahir Fall
Un patriote comme tant d’autres





1.Posté par Ndaroissien le 13/12/2012 10:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

SAINT-LOUIS EST SALE ET SE MEURT.
PROMENEZ-VOUS A L'AVENUE DU GENERAL DE GAULLES POUR VOUS EN CONVAINCRE.

2.Posté par ndiaye le 13/12/2012 18:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

saint-louis mérite un maire comme alioune badara cissé

3.Posté par eze le 02/11/2013 21:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mon avis :
- Saint louis a des axes popres, mais tout ce qui longe les rebords du fleuve c'est dégueulasse.
- Il faut une ville de jumelage européennes et le concours de l'unesco avec participation du sénégal pour restaurer 70% de batiments de l'ile centre (nord/sud). Au moins les repeindre après les avoir restaurer un peu au moins les façades extérieures.
Avec des programmes espaces vert à gogo dans les grandes arteres et surtout les rebords du fleuve.
- les gens de guet ndar doivent sérieusement être aidé en les sensibilisant sur la propreté. On peut etre pauvre et propre. Leurs zones est la plus crade de saint louis.
- les hotels doivent etre plus professionnels. Un touriste est un gars exigeant par nature. Normal il paie pour cela.
- Mettre beaucoup de panneaux olaires pour bien éclairer la nuit (je ne suis pas sorti la nuit) mais cela va faire jolie je pense.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image