leral.net | S'informer en temps réel

OIF: Macky Sall veut un candidat consensuel pour remplacer Abdou Diouf, selon Hamidou Kassé

Hamidou Kassé, le coordonnateur du comité scientifique du XV-eme sommet de la Francophonie a indiqué samedi à Rufisque que le président de la République Macky Sall travaille sur un ''consensus avec ses pairs autour d'un candidat'' pour remplacer Abdou Diouf à la tête de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF).


Rédigé par leral.net le Dimanche 16 Novembre 2014 à 09:13 | | 0 commentaire(s)|

OIF: Macky Sall veut un candidat consensuel pour remplacer Abdou Diouf, selon Hamidou Kassé
'Les candidats ont toujours été nombreux lorsqu'il s'agit d'en élire. L'essentiel, c'est que Maccky Sall est en train de travailler sur un consensus avec ses pairs, pour qu'émerge parmi les nombreux candidats qui veulent diriger la Francophonie, un profil qui réponde aux attentes des jeunesses, des intellectuels, des cadres, des hommes de culture francophones'', a expliqué Hamidou Kassé.

Le coordonnateur du comité scientifique s'exprimait à l'occasion d'un symposium sur ''Francophonie: Défis et opportunités pour la jeunesse rufisquoise'', organisé par le conseil départemental de Rufisque.

Un tel profil ''travaillera'', selon lui à ''l'encrage de la francophonie dans la réalité des relations internationales'', mais aussi pour relever les nouveaux défis liés notamment aux ''technologies de l'information et de la communication, de santé de sport (…)''.

Interpellé sur le rôle que doivent jouer les populations dans l'organisation du sommet de la Francophonie, M. Kassé a précisé que c'est ''avant tout un sommet des chefs d’État et de gouvernement'', soulignant que les populations vont surtout être associées à ''l'accueil des hôtes''.

''Je dois rappeler pour l’implication des populations que le 15° sommet n'est pas un sommet de la société civile ou des populations mais un un sommet de chefs d’État et de gouvernement de l'espace francophone, membres de la Francophonie, qui pendant 2 jours, vont réfléchir sur les questions femmes et jeunes en articulation avec les problèmes de paix et de développement'', a t-il dit.

''Nous allons évidement impliquer toutes les populations sénégalaises dans l'accueil de nos hôtes. Il y a une dimension populaire du sommet au village de la Francophonie qui sera édifié dans l’enceinte du grand théâtre, ou des activités institutionnelles des expositions d'art, des concerts, mais également des lieux ou il est possible (pour les populations) d'avoir des informations sur les services du numérique'', a t-il ajouté.

Il est en outre revenu sur la place que va occuper la jeunesse en indiquant notamment que le sommet de Dakar consacrera l'adoption de la charte qui guidera sa politique de jeunesse.

''La jeunesse est une force extraordinaire. Elle est l'histoire des peuples. Le sommet de Dakar est un tournant pour la jeunesse, parce que la francophonie va adopter une charte de la jeunesse qui est un document essentiel qui va encadrer et guider les interventions de la francophonie en matière de jeunesse notamment dans les domaines de l'éducation, de l'emploi (...)'', a t-il affirmé.

APS






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image