leral.net | S'informer en temps réel

OM : Jordan Ayew met la pression sur ses dirigeants

Jordan Ayew a fait part de ses hautes ambitions personnelles pour la saison à venir, et a ainsi mis la pression sur son entraîneur et ses dirigeants.


Rédigé par leral.net le Mardi 24 Juillet 2012 à 14:59 | | 0 commentaire(s)|

OM : Jordan Ayew met la pression sur ses dirigeants

Kaboré, J. Ayew et leur temps de jeu par evidenceprod
Pas la peine de dépenser ses sous sur le mercato pour avoir des problèmes de riches. L’OM est en train d’en faire l’expérience. En ne parvenant pas à dégraisser son effectif pour l’instant, le club olympien se retrouve mine de rien avec une concurrence assez forte dans certains secteurs de jeu, à commencer par l’attaque. Le départ programmé de Loïc Rémy semble aujourd’hui bien loin, puisque le principal courtisan Tottenham a changé son fusil d’épaule avec l’arrivée à sa tête d’André Villas-Boas. Du coup, voilà l’OM bien paré avec Rémy, Gignac et… Jordan Ayew. Le jeune frère d’André est lui aussi toujours bel et bien là, après que Marseille a notamment repoussé au cours du mois de juin une approche de l’OGC Nice.

Mais pour Jordan, la concurrence s’annonce du coup bien plus rude que prévu. Ce qui ne l’empêche pas d’affirmer de hautes ambitions. « Je ne suis pas encore un joueur confirmé, je dois encore prouver... Je veux juste être sur le terrain et jouer, même si je préfère l’axe », a-t-il confié cet après-midi en conférence de presse, avant de se montrer encore plus tranchant et de mettre la pression sur le staff. « Je ne suis pas là pour m’asseoir sur un banc. Je veux qu’on me fasse confiance, jouer. Que ce soit à l’OM ou ailleurs. Jusqu’à la fin du mercato, le 4 septembre, tout peut se passer ». Une prise de position radicale qui vient troubler le mercato olympien.

Dans la foulée, Elie Baup a rebondi aux déclarations de son joueur, également en conférence de presse. « On a vraiment besoin de Jordan Ayew. Je compte dessus évidemment, du temps de jeu il va en avoir », a lancé l’entraîneur phocéen. Avec Rémy, Gignac, Ayew, Valbuena, Amalfitano et Raspentino, les trois ou quatre postes offensifs sont bien pourvus et ne semblent que laisser très peu de place à Jordan Ayew, qui a été titularisé à 17 reprises en L1 la saison passée. Pour lui, la progression doit continuer, même si cela passe par un départ.

Aurélien Léger-Moëc






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image