leral.net | S'informer en temps réel

OM : Labrune justifie le choix Baup

Le nouvel entraîneur de l'OM, Elie Baup, a été présenté lors d'une conférence de presse cet après-midi. L'occasion pour Vincent Labrune d'expliquer ce choix.


Rédigé par leral.net le Jeudi 5 Juillet 2012 à 15:03 | | 0 commentaire(s)|

OM : Labrune justifie le choix Baup
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="http://www.dailymotion.com/embed/video/xrzd2b_baup-pour-moi-il-faut-d-abord-jouer_sport"></iframe><br /><a href="http://www.dailymotion.com/video/xrzd2b_baup-pour-moi-il-faut-d-abord-jouer_sport" target="_blank">Baup : &quot;Pour moi, il faut d&#039;abord jouer&quot;</a> <i>par <a href="http://www.dailymotion.com/evidenceprod" target="_blank">evidenceprod</a></i>
Elie Baup est donc le nouvel entraîneur de l’Olympique de Marseille. Un choix par défaut ou le meilleur possible au regard des candidatures reçues ? Le président Vincent Labrune a répondu lors de la conférence de présentation du technicien de 57 ans. « On a reçu une foultitude de candidatures et grâce à l’efficacité de José Anigo, on a pu avoir une palette de choix assez large. Nous avons très vite rencontré Elie (Baup) avec l’actionnaire Margarita Louis-Dreyfus et ce choix s’est rapidement imposé comme une évidence, sa vision du club, son analyse de la situation et ses perspectives s’accordaient avec ce qu’on veut pour le club pour cette saison et celles à venir », a-t-il expliqué, ajoutant que Baup « s’est rapidement imposé comme une évidence ».

On a le droit de ne pas totalement croire Labrune, qui, rappelons-le, était au courant depuis la fin du mois de mai de la volonté de Didier Deschamps de quitter le club. Et c’est avec une certaine précipitation que l’OM s’est mis à chercher un nouveau coach. Toujours est-il que Baup affiche un profil adéquat et dispose d’une large expérience de la L1. Rassurant au regard de la saison de transition qui s’annonce du côté de la Canebière. Après trois années passées à commenter les matches sur Canal Plus, Elie Baup est en tout cas très heureux de retrouver un banc de touche aussi prestigieux.

« Je n’ai pas eu d’interrogation, j’ai toujours considéré que j’étais un entraineur.(…) Je tiens à remercier toute la direction du club pour le projet proposé et la confiance qui m’est accordée. Cette dynamique m’a incité et m’a donné la volonté de tout donner pour le club », a-t-il affirmé. Débarqué en Suisse, il va vite entrer dans le bain de la préparation, et va devoir cohabiter avec un staff qu’il n’a pas choisi. On attend aussi de voir quelles seront ses relations avec André-Pierre Gignac, amené à jouer un plus grand rôle cette saison, alors qu’il l’avait placé sur le banc à l’époque où il entraînait Toulouse…

Aurélien Léger-Moëc






Hebergeur d'image