leral.net | S'informer en temps réel

OM : Sans les Sénégalais, tout est dépeuplé

Souleymane Diawara et Mamadou Niang, deux internationaux sénégalais, font figure de piliers dans le onze type de l'OM.


Rédigé par leral.net le Vendredi 9 Avril 2010 à 22:12 | | 2 commentaire(s)|

OM : Sans les Sénégalais, tout est dépeuplé
Guy Stephan, le fidèle adjoint de Didier Deschamps, ne tarit pas d'éloges à l'égard de ces deux joueurs : " Mamadou Niang et Souleymane Diawara, ce sont des titulaires à part entière. "Souley", c'est un roc derrière, c'est une masse athlétique, un vrai leader de défense. Quant à "Mamad", c'est le véritable buteur. Malheureusement lors de la finale de la Coupe de la Ligue, il n'avait pas toute son énergie puisqu'il était blessé ".

L'ancien entraîneur de Lyon poursuit au sujet de l'actuel meilleur buteur de Ligue 1 : " Il nous a beaucoup apporté depuis le début de la saison. Il a de la vitesse, il est capable de marquer du pied droit, du pied gauche. Et ce n'est pas un hasard s'il est actuellement le meilleur buteur de la Ligue 1 ".

Bet 770 http://www.foot01.com/



1.Posté par h20 le 09/04/2010 22:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Touche Du Bois....

2.Posté par melobafi le 10/04/2010 08:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Scandaleux : Drame à Canal Info
Alors que l'épouse de Babacar FALL employé à Canal Info se dirige à l'hopital FANN avec son bébé mourant, elle appelle son mari pour s'en informer.
Babacar qui n'a pas de couverture médicale est resté 3 mois sans voir la couleur de son argent (9 mois d'arrièrés de salaire), fait alors appel à son patron Vieux AIDARA pour l'informer de la situation. Celui-ci l'envoi promenercomme un mal propre "je ne peux rien faire pour vous, car vous vous battez contre moi".
Babacar sachant que son fils est entre la vie la mort éclate en sanglot dans l'entreprise. Il fallait voir le spectacle, les journalistes n'arrivent plus à se retenir ; chacun s'écrasant en larme dans un coin.
Rapidement les employés se ressaisissent et se cotisent entre eux pour permettre à Babacar de ne pas arriver à l'hopital les mains vides.
Trois heures de temps après, la triste nouvelle est arrivée : Notre bébé d'un an venait de décéder faute de soin.
Je ne vous décrit pas le spectacle à Canal Info quand la nouvelle est tombée.
Le plus époustoufflant, c'est que Vieux AIDARA semblait narguer tout le monde même devant la mort.
Impitoyable

Liens Vidéos : la preuve par l'image que Vieux AIDARA doit 9 mois de salaires à ses employés http://www.youtube.com/watch?v=UdjITPnyRJA

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image