leral.net | S'informer en temps réel

OM : des plans encore revus à la baisse ?

Convoqués devant la DNCG aujourd’hui, les dirigeants de l’Olympique de Marseille se disent sereins à l’heure d’aborder cet examen de passage qui peut tout de même, pour les moins bons élèves, conduire à une mise sous contrôle du recrutement. Si les Phocéens n’affichent pas de stress apparent, la situation économique du club n’est pas au mieux pour autant. Ces derniers jours, de nombreux articles ont rappelé le besoin de l’OM de vendre certains cadres et/ou gros salaires pour rééquilibrer les comptes. Mais aujourd’hui, L’Équipe nous apprend de nouveaux détails dans ce dossier.


Rédigé par leral.net le Mercredi 6 Juin 2012 à 08:51 | | 0 commentaire(s)|

OM : des plans encore revus à la baisse ?
Ainsi, alors qu’il avait prévu d’avoir un budget situé entre 120 M€ et 130 M€, le président Labrune va devoir revoir ses ambitions à la baisse. Le quotidien sportif indique en effet que le champion de France 2010 devrait faire de son mieux avec un budget proche des 100 M€. Une mauvaise nouvelle qui traduit clairement les mesures d’austérité voulues par Margarita Louis-Dreyfus, le principal actionnaire du club.

Entre un budget nettement revu à la baisse et un Didier Deschamps parti en vacances sans feuille de route pour la saison prochaine, l’OM parviendra-t-il à mener à bien un mercato estival placé sous le signe des recrues disponibles à bas prix ? Silencieux face aux médias, les Olympiens distillent les informations au compte-goutte et n’affichent pas d’objectifs précis en termes de recrutement. Ce qui ne rassurera pas leurs supporters, d’autant que la dernière déclaration de Labrune n’incite pas vraiment à l’optimisme.

« Ça va être compliqué pour énormément de clubs. Le foot français en général, et l’OM en particulier, doit faire face à une baisse récurrente de ses recettes et à une hausse des charges. On doit tous s’adapter à cette nouvelle donne, qui n’est pas glamour, je le concède, mais qui permettra à terme de purger un système qui a trop longtemps vécu au-dessus de ses moyens. »

Matthieu Margueritte






Hebergeur d'image