leral.net | S'informer en temps réel

OM : le bonheur retrouvé de José Anigo

S’il y a bien un homme heureux depuis le début de la saison à l’OM, c’est bien José Anigo. Libéré depuis le départ de son ennemi Didier Deschamps, le directeur sportif retrouve la lumière et s’épanouit pleinement au sein du club phocéen.


Rédigé par leral.net le Vendredi 14 Septembre 2012 à 09:28 | | 0 commentaire(s)|

OM : le bonheur retrouvé de José Anigo
« L’Olympique de Marseille remercie Didier DESCHAMPS pour le travail accompli en faveur de l’équipe depuis 3 ans et lui souhaite bonne chance pour la suite. Monsieur Didier DESCHAMPS remercie l’Olympique de Marseille pour son soutien permanent tout au long de ces 3 dernières saisons ». Le 2 juillet, le site officiel du club phocéen annonce le départ de Didier Deschamps. Si de nombreux supporters sont déçus du départ de celui qui a mis un terme à 17 ans de disette au niveau des titres, un homme se réjouit du départ de DD, il s’agit bien évidemment de José Anigo.

Obligé de vivre à l’écart du groupe pendant 7 mois depuis sa phrase malheureuse d’octobre 2011 où il avait traité Deschamps de « Calimero », José Anigo a donc vécu avec joie le départ de son ennemi intime comme il l’a expliqué à L’Equipe. « Était-ce un soulagement ? Non. Parce que de toute façon, je n’aurais pas continué comme ça. Tu ne peux pas vivre à l’écart pendant des années. La situation ne peut pas perdurer. À un moment, il faut être heureux et je ne l’étais pas. Mais ça m’a endurci. Je comprends mieux le système. Dans ce monde de football, il faut avoir un réseau médiatique. Je l’ai appris à mes dépens. »

Cantonné à aller voir des matches durant presque une année, José Anigo commence donc une nouvelle vie à l’OM aux côtés d’Élie Baup. Un homme plus malléable que Didier Deschamps et qui n’a pas vraiment son mot à dire sur le recrutement. Du coup, le directeur sportif marseillais a retrouvé la lumière et fait de nouveau la pluie et le beau temps dans le domaine sportif. « Je travaille à nouveau dans tous les domaines sportifs, auprès des joueurs, avec Élie, dans le recrutement. Tout ce qui fait qu’un directeur sportif se sent utile. Je fais mon job et j’essaie de le faire le mieux possible. » En tête de la Ligue 1 avec quatre victoires en quatre matches, le club phocéen réalise un début de saison tonitruant. Reste à savoir si la belle euphorie et l’ambiance parfaite du club phocéen vont perdurer. Une chose est sure, José Anigo nage lui dans le bonheur, et ça, personne ne peut lui retirer.

Sébastien DENIS






Hebergeur d'image