leral.net | S'informer en temps réel

OUST OUZA ! (Par Moussa Traoré)

Qu’il est pathétique ce contestataire professionnel toujours incapable, après cinquante ans de musique d’aligner cinq notes justes ou de faire prospérer un seul projet culturel, les connaisseurs ne me contrediront pas. Contestataire sans légitimité, que dis-je? Maitre chanteur qui ne dit pas son nom!


Rédigé par leral.net le Vendredi 3 Octobre 2014 à 14:55 | | 21 commentaire(s)|

OUST OUZA ! (Par Moussa Traoré)
Ouza oublie même que Macky Sall (qui ne le recevra jamais) était là du temps de Maitre Wade et qu’il n’ignore donc pas ce qu’il est advenu de l’argent destiné à une prétendue Ecole qui n’aura jamais formé personne et qui n’a même jamais existé. Où sont passés les sous donnés par Moustapha Niasse pour la même cause ? Pauvres Ouzettes dont il s’est servi, plutôt que de leur servir. Il n’est même pas assez futé pour se rendre compte que tout le monde le sait, compte non tenu du scandale, secret de polichinelle, qui est à l’origine de la fracture... de son ménage (tout Guédiawaye en parle*).

C’est vrai ! le ridicule ne tue pas puisque c’est à l’artisan des seules choses qu’il a à peu près réussi qu’il s’en prend : Comme seul il ne vaut pas un clou, il s’est flanqué de Shoula vers la fin des années 90 pour un album produit par Youssou Ndour, puis rebelote en 2004 et cette fois c’est Youssou Ndour en personne qui se charge de tirer ce désespérant boulet dans un généreux featuring. Il vient de jeter sa dernière carte dans un triste duo ou il est la tache dont Adiouza se serait volontiers passée. Espérons qu’elle ne connaitra pas le même sort que les ouzettes et qu’il n’a pas oublié que « mooko diour ».

Maintenant, qu’il ne joue surtout pas à être celui qui pousse Adiouza car ce serait faut et elle, elle le sait bien. Monsieur Ouza Diallo et Youssou Ndour ne boxent pas dans la même catégorie, et s’il était un tout petit peu cultivé il comprendrait que les choses de la République ne se partagent pas comme les sachets de « guerté tchaaf » auxquels il est habitué. Ce sont là des missions portés par des personnes de grande valeur ayant largement prouvé leur mérite aux yeux de celui qui a été porté à la tête de la Nation. Et puis qu’il arrête de dire que Adja Sy est sa fille « maa ko yar » car cela donne à croire qu’il est pour quelque chose dans les actions de qualité qu’elle entreprend. Si ça se trouve, elle ne le connait ni d’Adam ni d’Eve. Elle est Coordonatrice nationale adjointe de FEKKEE MA CI BOOLE et fière de l’être pour qui la connait. La Place Du Souvenir est entrain de devenir ce que même Abdoulaye Wade n’aurait pas pu en espérer grâce à elle. Que père Ouza aille y faire un tour puisque Madame BA est sa « fille » HA ! HA !


Moussa traore

Artiste






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image