Leral.net | S'informer en temps réel



OUVERTURE D’UNE INFORMATION JUDICIAIRE DANS L’AFFAIRE DU SENEGALAIS TORTURÉ EN ESPAGNE : Le Parquet général traque les bourreaux de Massamba Seck

Rédigé par leral .net le 24 Juin 2009 à 13:56 | Lu 1061 fois

Un Sénégalais, Massamba Seck, ligoté et torturé par des policiers Espagnols, c’est le spectacle écoeurant que l’on découvre sur le net. Pourtant si des réactions ont été notées par-ci, par-là, le gouvernement Sénégalais est cependant resté dans un silence assourdissant qui a inquiété plus d’un. Finalement, le ministre de la Justice a annoncé à travers un communiqué que le Parquet général va déclencher des poursuites contre x pour actes inhumains et dégradants.


OUVERTURE D’UNE INFORMATION JUDICIAIRE DANS L’AFFAIRE DU SENEGALAIS TORTURÉ EN ESPAGNE : Le Parquet général traque les bourreaux de Massamba Seck

L’attente a été longue. Il y a presque une semaine quand des policiers espagnols s’acharnaient sur un Sénégalais, le torturant de la manière la plus inhumaine et barbare. Cette affaire a fait le tour du monde via le net. Impuissants devant ce spectacle inqualifiable, des compatriotes n’ont eu de recours que de filmer l’horrible scène pour le faire passer sur le net. Pourtant, jusque-là, le gouvernement Sénégalais est resté muet, sans aucune réaction. Pas même une condamnation. Ce n’est que le 16 juin dernier que le ministre de la Justice a donné la position du gouvernement, interpellé par le député Masseck Guèye. A en croire le garde des Sceaux, le silence du gouvernement Sénégalais s’explique tout simplement par le fait qu’il leur fallait d’abord s’assurer que la victime était un sénégalais authentique tel qu’il est prescrit dans le code pénal à son article 664 bis. Aussi, Me Madické a souligné que le lendemain des faits, il a reçu le musicien Sénégalais Lamine Mbengue, l’auteur de l’enregistrement afin d’identifier la personne montrée sur les écrans. Ce que n’a pas pu faire de manière certaine, le musicien. C’est ainsi qu’il a fait recours à la représentation diplomatique sénégalaise, pour établir la nationalité de la victime. Me Madické Niang de préciser également qu’après avoir reçu les informations de ce dernier, il a tenu « immédiatement une réunion de Parquet, afin d’examiner les mesures adéquates pour répondre à ces faits inacceptables ». Une réunion qui a été fructueuse, de l’avis du ministre puisque des instructions seront par la suite données au Parquet dans le dessein « d’enclencher immédiatement des poursuites contre x, pour actes inhumains et dégradants ».

Il s’appelle Massamba Seck

Selon des sources autorisées, le Sénégalais qui a subi des sévices se nomme Massamba Seck. Une source proche du dossier : « Me Madické Niang n’a pas attendu les instructions du Président. Il a pris sur lui la responsabilité de saisir le parquet après avoir reçu certaines informations du dossier ».

Alassane DRAME las


1.Posté par doudou le 25/06/2009 11:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est un bon debut

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site