Leral.net | S'informer en temps réel



Obama rencontre Sarkozy en Normandie

Rédigé par leral .net le 6 Juin 2009 à 04:22 | Lu 642 fois

Le président américain célèbre aujourd'hui (samedi) le 65e anniversaire du débarquement allié en Normandie. Dans l'Histoire qu'il écrit, Obama voudra saluer la mémoire des héros tombés, et s'en inspirer.


Obama rencontre Sarkozy en Normandie
L'ami américain est de retour. Un 6 juin, sur les plages de Normandie, Omaha et Utah Beach, là où, 65 ans plus tôt, le destin du monde se jouait. Barack Obama doit marcher ici aujourd'hui avant de prononcer un discours dans le cimetière américain de Colleville-sur-mer. En face de lui, le Premier ministre britannique Gordon Brown, le Premier ministre canadien Stephen Harper, le Prince Charles, le président français Nicolas Sarkozy et quelque 1.500 vétérans -dont un peu plus de 200 américains- écouteront avec attention les mots du président. Tous réunis, sans doute pour la dernière fois, autour des milliers de tombes blanches tournées vers l'Ouest, la mère patrie.

La visite d'Obama n'a rien d'anodine. Ce n'est, bien sûr, pas la première fois qu'un président américain se rend sur ces plages à jamais nimbées du sang des soldats US. Jimmy Carter, Ronald Reagan et Bill Clinton sont déjà venus. En 2004, un an après l'invasion de l'Irak, George W. Bush était venu célébrer le 60e anniversaire du D-Day et les hôtes, pragmatiques, l'avait accueilli dignement comme le représentant du peuple libérateur. Le ton sera différent, cette fois. Parce que le président Obama est adoré, partout, et notamment en France. Parce que son discours pacifiste raisonne avec force et semble, chaque jour, de plus en plus crédible.

Comme les soldats alliés

L'ami américain est bien de retour. En trois jours, Barack Obama aura alterné entre passé et futur. Le passé avec ces visites, hier, en Allemagne, de Dresde et du camp de concentration de Buchenwald, à la libération duquel un de ces grands-oncle participa. Le futur avec le discours du Caire et ce "nouveau départ" voulu entre les Etats-Unis et les musulmans. Les deux aujourd'hui, puisque ces plages inspireront forcément, des réflexions sur l'avenir et les défis auxquels est désormais confronté l'Occident, et notamment le Proche-Orient, lié indiciblement à cette deuxième guerre mondiale. Il devrait être implicitement question du conflit israelo-palestinien, et des autres, l'Iran, l'Irak, l'Afghanistan, le Pakistan... Les sujets devraient également être évoqués lors du déjeuner, à Caen, avec Nicolas Sarkozy. Le président français accueille, enfin, après des mois d'invitation, son "copain".

L'occasion est belle, pour lui aussi, d'accrocher le wagon de l'Histoire, passée et future. Car c'est bien de cela qu'il s'agit. L'Histoire inspire Obama mais l'Histoire, comme celle d'aujourd'hui, est écrite par les mains victorieuses. Le président américain a donc devant lui la plus importante des missions, la même que celle des héros tombés pour la Liberté, ce 6 juin 1944 : surtout, ne pas perdre.


1.Posté par zal le 08/06/2009 02:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bjr MR IBA DER THIAM N'OUBLIE PAS CE QUE TU AS PROMIS AUX SENEGALAIS POUR LA CHERETE DU LOYER A DAKAR S.T.P. ENCORE TIENS A TA PROMESSE.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site