leral.net | S'informer en temps réel

Obertan ne regrette pas MU et pense toujours pouvoir exploser

En marge du match d'Europa League entre sa formation actuelle Newcastle et son club formateur Bordeaux jeudi, Gabriel Obertan est revenu sur son début de carrière.


Rédigé par leral.net le Mercredi 3 Octobre 2012 à 15:40 | | 0 commentaire(s)|

Obertan ne regrette pas MU et pense toujours pouvoir exploser
Jeudi, les Girondins de Bordeaux affronteront Newcastle en Europa League. Un match forcément spécial pour tous les francophones des Magpies, et surtout Gabriel Obertan (23 ans), formé au club au scapulaire. Dans les colonnes de Sud Ouest, le milieu offensif en a profité pour revenir sur son début de carrière. « Non, je n’ai pas de regrets. Je suis heureux en Angleterre. Je sais que je n’ai pas su saisir certains tournants de ma carrière. Si j’avais marqué quelques buts à ces moments-là, les choses se seraient mieux passées. C’est la raison pour laquelle je n’ai pas encore explosé. Je ne blâme personne d’autre que moi. Mais on a tendance à oublier que je n’ai que 23 ans. Il ne faut pas enterrer les gens trop vite », a-t-il lâché.

Aujourd’hui, le natif de Pantin s’éclate dans le Nord de l’Angleterre. « Le fait d’enchaîner des matches. C’était la première fois de ma carrière que je parvenais à aligner quinze ou seize rencontres d’affilée. C’est un sentiment de plénitude que de s’entraîner en sachant que l’on jouera la rencontre suivante », a-t-il expliqué, même s’il souffre aujourd’hui de la concurrence de nombreux joueurs de classe, parmi lesquels Hatem Ben Arfa. « Au début, j’ai beaucoup joué. J’ai fait la première partie de saison. Puis j’ai eu une infection à l’orteil. J’ai été absent cinq semaines. Je suis revenu pour deux ou trois matches mais c’est alors qu’Hatem Ben Arfa a explosé. À partir de là, ce fut compliqué de trouver une place de titulaire dans l’équipe », a-t-il confié.

Toutefois, il ne se plaint pas, car la concurrence, il a appris à vivre avec à Manchester United (2009-2011). « En fait Alex Ferguson me suivait depuis les sélections de jeunes. Il voulait même me faire venir avant que je ne signe à Bordeaux. Mais je tenais à rester en France au moins jusqu’au Bac. Après quelques saisons à Bordeaux, ils se sont montrés beaucoup plus insistants et cela s’est fait naturellement. (...) Le problème, est qu’en même temps, Valencia a signé pour une somme assez conséquente. Son arrivée et mes prestations en demi-teinte ont fait que cela ne s’est pas passé aussi bien qu’espéré. Avec Nani, cela faisait une grosse concurrence », a-t-il lancé avant de poursuivre.

« J’aurais préféré être titulaire indiscutable mais tous les joueurs veulent l’être. Sur mes deux années là-bas, je ne retire quand même que du positif. Avoir côtoyé des joueurs comme Scholes, Giggs, avoir le meilleur coach du monde, (Alex Ferguson), ce fut une très bonne expérience », a-t-il conclu. Longtemps considéré comme un grand espoir du football tricolore, Gabriel Obertan dit continuer à grandir tranquillement du côté de Newcastle. Les Girondins de Bordeaux, qui n’ont jamais vraiment pu profiter de son talent, auront l’occasion de mesurer ses progrès jeudi en espérant qu’il ne leur jouera pas un mauvais tour.

Alexis Pereira






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image