leral.net | S'informer en temps réel

Obscénités, injures, irrévérence... dans les émissions de télés : Le Cnra cite la Tfm et la 2Stv au banc des accusées

Le conseil national de régulation de l’audiovisuel ( Cnra), dans son rapport trimestriel (janvier à mars) du mois de mars, a relevé de nombreux "dysfonctionnements et des manquements" dans les programmes télévisuels de certaines chaînes de télés de la place, notamment la Télé Futurs Médias et la 2Stv. Babacar Touré et ses collaborateurs reprochent à ces deux chaînes privées d’avoir diffusé et médiatisé des "propos ou attitudes obscènes, injurieux et irrévérencieux pouvant porter atteinte aux Institution de la République, à l’unité nationale et à la paix sociale".


Rédigé par leral.net le Mardi 12 Mai 2015 à 13:29 | | 1 commentaire(s)|

Obscénités, injures, irrévérence... dans les émissions de télés : Le Cnra cite la Tfm et la 2Stv au banc des accusées
Prenant l’exemple sur l’élimination des Lions à la Can 2015, le Cnra dit avoir noté plusieurs écarts de langage sur la TFM, le vendredi 30 janvier, durant l'émission "Jakarlo bi". "En l’absence de tout représentant de la Fédération sénégalaise de Football ( FSF), un débat s’est engagée" sur ladite télé sur "la responsabilité de ladite fédération dans ce qui est considéré comme un échec cuisant venu s’ajouter à une longue série. Des jugements ont été émis, en particulier sur la personne du président de la Fédération sénégalaise de football, qui selon un des intervenants, "ne serait pas un homme chanceux, or, dans le contexte socio-culturel sénégalais, ce genre de d’étiquette stigmatisant est considéré comme quasiment dangereux", soutient, selon L'As, le Cnra qui, par ailleurs, dénonce "le déséquilibre manifeste dans le traitement et la condition de sélection des intervenants sur les plateaux".

"La présence soutenue, dans les émissions de télévision, de publicité commerciale déguisée, au profit de produits supposés avoir des vertus aphrodisiaques en des termes choquant les mœurs", a été indexée par le Cnra. Sur ce point, le gendarme de l’audiovisuel, cite l’émission "Thiowli Thiowli" de la 2Stv, diffusée le 06 février 2015 à 21 heures 00, en soulignant que "les vertus de ces produits sont vantées par l’animatrice relayée par un tradipraticien, ce en violation des dispositions de l’article du 10 février 1967 instituant le code de déontologie médicale qui interdit toute forme de publicité dans le domaine médicale".






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image