leral.net | S'informer en temps réel

Offense au Chef de l’Etat: Les propos de Oumar Sarr « assez excessifs », selon le gouvernement

Inculpé pour faux usage de faux et diffusion de fausses infirmations, Oumar Sarr, séjourne à la Maison d’arrêt et de correction de Rebeuss depuis lundi soir. Il lui est reproché d’avoir signé vendredi dernier un communiqué virulent à l’encontre du chef de l’Etat Macky Sall suite aux révélations dans l’affaire Lamine Diack.


Rédigé par leral.net le Vendredi 25 Décembre 2015 à 02:45 | | 22 commentaire(s)|

Ce qui a soulevé l’ire de ses camarades de l’opposition mais surtout de ses avocats dont Me Amadou Sall. Ces derniers dénoncent une incarcération arbitraire en estimant qu’en sa qualité de député, Oumar Sarr ne pouvait pas être interpellé.
Du côté du pouvoir, cette interpellation de Oumar Sarr se justifie à plus d’un titre. « Je pense que les propos de M. Oumar Sarr ont été assez excessifs, estime Seydou Gaye, porte-parole du gouvernement. Et d’ailleurs, ça c’est maintenant l’affaire de la justice, il est sous le coup d’une mise en examen pour diffusion de fausses nouvelles et faux et usages de faux. Ce qui lui vaut aujourd’hui d’être placé sous mandat de dépôt. Maintenant, le Parti démocratique sénégalais, qui est dans une posture revancharde et à la limite insultante se prévaut de l’immunité parlementaire dont jouirait Oumar Sarr. Mais pour rappel, cette levée d’immunité a été justifiée par des enquêtes qui étaient lancées das le cadre de la lutte contre l’enrichissement illicite. Et tant que cette enquête n’est pas close, la levée de l’immunité est en vigueur. C’est ça la loi. »

senenews






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image