leral.net | S'informer en temps réel

Omar Faye, Leral Askan Wi : "Macky Sall a signé en catimini un décret pour le retour de Global Voice"

Omar Faye semble s'être porté volontaire pour mettre à nu les "deals" du pouvoir. Après l'affaire Arcelor Mittal, révélée par Wade, et sur laquelle il exige des explications, voilà que le leader de Leral Askan Wi évoque un retour de Global Voice, combattu sous Wade pour la taxe sur les appels entrants. Il veut que la lumière soit faite sur les conditions d'attribution des appels entrants et des nationaux à un privé, dossier dans lequel l'Artp s'est vu écartée.


Rédigé par leral.net le Mercredi 22 Octobre 2014 à 14:39 | | 14 commentaire(s)|

Omar Faye, Leral Askan Wi : "Macky Sall a signé en catimini un décret pour le retour de Global Voice"
"Le président de la République a signé un décret en catimini instaurant le retour de Global Voice au Sénégal. Cette société est désormais habilitée à contrôler les appels entrants et les appels nationaux au Sénégal. Ce qui pourrait induire un retour à la taxe sur les appels entrants", a dit Omar Faye dans les colonnes de La Tribune. Il indique que ce même Global Voice avait reçu une volée de bois verts sous le régime d'Abdoulaye Wade et ce sont ceux qui l'ont éjecté qui signent son retour aujourd'hui. "Dès qu'il est arrivé au pouvoir, le président de la République, Macky Sall, a abrogé le décret qui avait donné à Global Voice la latitude d'appliquer la surtaxe sur les appels entrants. Cette société a d'ailleurs été indemnisée à hauteur de 14 milliards Cfa par le régime en place, en mai 2012. Il est donc paradoxal que Macky Sall, qui avait attaqué Global Voice devant le tribunal populaire, se permette de signer un décret qui permet à cette société de bénéficier d'un contrat pour le contrôle des appels entrants et des appels nationaux", assène-t-il.

Prenant fait et cause pour l'Artp qui a été écartée du dossier, le leader de Leral Askan Wi enchaîne pour faire feu de tout bois : "L'Agence pour la régulation des télécommunications et des postes a la compétence régalienne de contrôler les appels entrants et les appels nationaux. Cela fait partie de ses prérogatives et nous ne comprenons pas pourquoi l'Artp a été écartée au profit d'une société privée - Global Voice en l'occurrence - alors que le matériel permettant de contrôler les appels entrants pourrait être acquis à moins de 1 milliard Cfa. Macky Sall, Latif Coulibaly, Abdoulaye Bathily, Tanor Dieng, Penda Mbow..., s'étaient tous opposés à l'arrivée de Global Voice. Le retour de cette société donne raison à Wade et prouve que le combat des personnes précitées n'était pas un combat de principe, mais un combat politicien. Par devoir de transparence, il faut que l'Etat nous édifie sur les montants, les modalités d'attribution de ce marché, car tout a été fait sans aucun appel d'offre".






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image