leral.net | S'informer en temps réel

Omar Faye, Leral Askan Wi : "On ne dirige pas un pays pour intimider, convoquer et emprisonner ses adversaires politiques"

Il avait un peu tempéré ses ardeurs dernièrement, mais avec les arrestations de plusieurs responsables libéraux, il reprend du service pour tacler Macky Sall. Il, c'est Omar Faye. Le leader du mouvement Leral askan wi est très remonté contre le chef de l'Etat. Pour lui, on a pas combattu Wade pour se retrouver avec un régime revanchard.


Rédigé par leral.net le Mercredi 18 Mars 2015 à 13:23 | | 3 commentaire(s)|

Omar Faye, Leral Askan Wi : "On ne dirige pas un pays pour intimider, convoquer et emprisonner ses adversaires politiques"
"Dans ce pays maintenant, c'est le retour à l'état de nature", fulmine Omar Faye dans La Tribune avant de poursuivre : "Si, en son temps, nous nous sommes battus contre le régime de Me Wade, c'est plus pour faire respecter la démocratie que de le changer par un régime de revanche, de haine et de règlement de comptes". "Comment un Etat qui se veut de droit, avec un pouvoir institutionnalisé, avec une démocratie respectueuse des libertés individuelles peut-il se permettre de convoquer, sur la base de simples soupçons, d'honnêtes citoyens dont on dit qu'ils auraient rassemblé des pneus ou recruté des nervis ? Depuis quand la possession de pneu est devenue un délit dans ce pays ?", se demande le leader de Leral askan wi bouillonnant de rage. "Sous l'ère de Me Abdoulaye Wade, Dakar était un Mbeubeuss (décharge, ndlr) de pneus", rappelle-t-il avant d'ajouter qu'"ils ont été tous brûlés par l'opposition qui comptait dans ses rangs l'actuel Président". "Combien de voitures ont été incendiées, des maisons saccagées et des personnes menacées de mort ? Ce que l'opposition à Wade a commis de troubles pour accéder au pouvoir, les libéraux et leur camp ne l'ont pas encore fait", estime-t-il. Et Omar Faye de marteler : "On ne dirige pas un pays pour intimider, convoquer et emprisonner ses adversaires politiques. Les Sénégalais ne peuvent s'accommoder d'un régime qui les affame et les embastille". Le leader du mouvement Leral askan wi a longuement continué sur ce registre acerbe dans les colonnes de La Tribune avant de conclure : "Le seul bilan à l'actif de ce régime est le centre de conférence de Diamniadio qui est actuellement pris d'assaut par les rats et autres souris. Que Macky Sall sache que nous n'avons pas peur des intimidations encore moins des convocations".






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image