leral.net | S'informer en temps réel

Omar Sarr dément la transhumance de maires libéraux vers l’Apr


Rédigé par leral.net le Vendredi 19 Septembre 2014 à 08:38 | | 9 commentaire(s)|

Omar Sarr dément la transhumance de maires libéraux vers l’Apr
“Mentez, mentez, il en restera toujours quelque-chose. Il faut mentir comme le diable, non pas timidement, non pas pour un temps, mais hardiment et toujours.” (Voltaire, lettre à Thiriot du 21 octobre 1736.)

Je ne sais s’ils lisent Voltaire ou s’ils sont capables de le comprendre mais cette partie de la lettre de Voltaire peut être considérée comme leur bréviaire. Aujourd’hui, les petites gens proches du pouvoir inventent des mensonges tellement gros que quelquefois, souvent, je me dis, passons à autre chose. Ils n’ont pas honte de mentir, l’essentiel c’est que ça fasse mouche, que ça passe dans les “revues de presse” (sic!).

Avant les élections locales, ils avaient annoncé la mort du PDS, et malheureusement pour eux, le PDS est apparu comme le premier parti du Sénégal, et a été la locomotive qui a fait battre en voix l’APR et la coalition BBY le 29 juin 2014.

J’ai lu ce matin, sur le net, « 50 maires libéraux à l’APR ». Je me suis dit puisque Macky SALL se réclame du libéralisme, il s’agit peut-être d’informer la presse que 50 maires de l’APR ont rencontré le Président de l’APR. Non, il s’agirait plutôt de transhumance. Le journal ne cite pas les noms des maires mais le journaliste affirme avoir aperçu « avant-hier » certains maires libéraux au Palais. Mais Diantre ! Seules six (6) communes sont citées. Je vérifie pour celles-ci.

J’apprends :
1. Les maires libéraux de Kothiary et de Sinthiou Bocar restent au PDS. L’audience a porté sur l’AMS
2. Le maire de Balla est APR (je ne sais pas s’il est libéral)
3. Le maire libéral de Sadatou n’a pas été reçu par Macky
4. Le Maire de Samine qui a rejoint l’APR est de Rewmi
5. Le maire de Goudomp, allé à l’APR, est élu sur la liste tekki

J’attends toujours la liste des 50 mais tout le monde comprend que c’est grossier. Ensuite, si le pouvoir ne tire pas les leçons de ces fausses transhumances de maires, il sera très surpris en 2017.

Tout le monde peut comprendre que les populations ont voté pour des listes des partis ou coalitions et ont élu ainsi les conseillers municipaux. Ce sont les conseilleurs municipaux qui ont élu les maires. Croire que faire transhumer le maire, c’est faire basculer les conseillers municipaux ou faire adhérer à son parti les populations d’une commune, c’est se tromper lourdement. Demandez au PDS d’expliciter sa défaite en 2012 par collectivité locale, vous comprendriez qu’être défait par les populations et acheter le Maire par la suite, c’est s’assurer d’une défaite encore plus cuisante. Des ministres-maires et des ministres-présidents de conseil rural ont perdu lamentablement leurs collectivités locales, les exemples le plus frappants étant le Maire- Président de l’Assemblée Nationale et le Président du Conseil Rural- Ministre des Collectivités locales. Et même, Dakar où Khalifa SALL était maire, Tanor DIENG l’a perdu à plate couture.
Des leçons à méditer mais, pardieu, arrêtez de « mentir comme le diable, hardiment et toujours ». Lou ka dira ?

In fine, en croyant berner le peuple, vous vous trompez vous-même. Dur sera le réveil !






Hebergeur d'image