leral.net | S'informer en temps réel

Opposition, pouvoir, Assemblée nationale... : Ahmed Khalifa Niasse sans complaisance

Le marabout politicien, Ahmed Khalifa Niasse, était l'Invité de l'émission "Sen Jotaay" sur la Sen Tv. Interrogé sur l'actualité nationale, le Mollah de Fass n'y est pas allé, selon Le Populaire, de main morte.


Rédigé par leral.net le Lundi 16 Novembre 2015 à 12:25 | | 1 commentaire(s)|

Sur la prochaine Présidentielle, Ahmed Khalifa Niasse soutient que "si le Président Macky Sall va à l'élection avec certaines personnes qui sont dans l'ombre, aujourd'hui, en face de lui, il n'aura que 13%". Par conséquent, prédit-il, il ne sera même pas au second tour à fortiori espérer être réélu.

Pour ce qui est de l'opposition, le leader du Fap estime que Khalifa Sall, Karim Wade, Idrissa Seck et Abdoulaye Baldé, en tant que candidats, "c'est beaucoup de rien. Or, il vaut mieux peu de quelque chose que beaucoup de rien".

le président de l'Assemblée nationale en a également pris pour son grade. "L'Assemblée du Sénégal, c'est comme une assemblée où il n'y a plus rien. Là-bas, c'est le président de la République qui désigne tout le monde et qui décide de tout", a-t-il dit. Après les accrochages entre députés du pouvoir et ceux de l'opposition, Ahmed Khalifa Niasse estime qu'"il faut dissoudre l'Assemblée nationale pour des raisons éthiques". "On ne doit pas verser le sang des élus du peuple. Et c'est ce qui s'est passé à l'Assemblée", indique-t-il dans le journal. "Le président de l'Assemblée nationale doit avoir une lecture politique et non une lecture réglementaire", a dit le Mollah de Fass qui ajoute : "Il n'y a pas de séparation des pouvoirs. Il n'y a que l'exécutif".

Enfin, M. Niasse a terminé par le sujet qui fait l'actualité mondiale pour dire qu'il n'y a pas de terrorisme au Sénégal. "Dieu n'a pas mis de terrorisme dans ce pays", a-t-il dit catégorique.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image