leral.net | S'informer en temps réel

Où va ce régime dictatorial ?

Les fondamentaux de l’Etat de droit sont constamment violés et les prémisses d’une dictature reste avérées. Monsieur Sall c’est vrai vous avez perdu votre verni libéral en vous entourant d’ennemis de la liberté et de la stabilité. Votre accession à la magistrature dans des conditions les plus démocratiques, saluée par le monde entier est aujourd’hui enseveli dans les décombres de la violation des droits de l’homme et des libertés individuelles, des principes fondamentaux qui régissent la marche d’une bonne société.


Rédigé par leral.net le Dimanche 21 Avril 2013 à 17:01 | | 14 commentaire(s)|

Où va ce régime dictatorial ?
Monsieur le Président,

« Si l’Etat est devenu un enfer c’est que l’homme a voulu en faire un paradis » Hölderlin.
En voulant effacer Wade des tablettes de l’histoire, votre régime risque d’enfoncer notre démocratie dans des querelles intestines. Il faut reconnaitre que Wade est la légende vivante du panafricanisme et que son œuvre résistera au temps.
Aujourd’hui, la prolifération des marchés de gré à gré, l’arrogance de vos compagnons et quotataires, n’augurent rien de bon pour les années à venir.
- vos nominations familiales, socles de votre stratégie de conservation du pouvoir indisposent les démocrates de ce pays.
- votre manque de vision traduit l’absence de solutions aux problèmes des sénégalais, ce qui structure les démarches les plus gauches de votre magistère.
- votre manque de leadership a fini par faire de notre pays la plaque tournante du diktat des institutions internationales.
- Votre prédécesseur avait réussit la désintermédiation passage obligatoire du progrès et de l’émergence contre le retour de l’axe (Dakar-Paris -Washington) nous rappelant le fameux commerce triangulaire et le retour de la puissante pompe aspirante de nos ressources économiques.
- votre relégation de la jeunesse au second plan est un signe que votre magistère s’inscrit dans une logique d’errance qui ne produira que des artifices.
- votre programme fictif ne vous permet d’assoir aucune possibilité si ce n’est de démanteler les acquis des régimes précédents.
- votre silence sur les APE que votre prédécesseur à combattu avec véhémence, illustre votre complicité pour détruire les intérêts de l’Afrique en faisant triompher les lobbies économiques.
- votre nomination à la tête du NEPAD est un camouflet pour vous rappeler que votre prédécesseur, un visionnaire est légende vivante et un bâtisseur reconnu.
- Votre arrogance envers nos marabouts et hommes religieux prouve nettement que vous êtes capables de sacrifier votre patrie pour les beaux yeux de l’Occident
- votre manque d’expérience et de poigne illustre votre acharnement sur les acquis démocratiques obtenus de haute lutte (bourses des étudiants, subventions, vignettes, taxes ect).
- Votre perception du progrès est en panne Monsieur le Président.
- Votre souhait de créer une société nationale de sécurité qui n’est autre qu’une milice privée. Quel est le statut de cette milice ? Une police privée ou un groupe armée à la solde d’un Président ; une imitation des SS nazis qui ont semé la terreur en Allemagne hitlérienne. Nos forces de sécurité et défense reléguées au second plan doivent se sentir trahies. Légaliser une milice d’autodéfense ne fait que confirmer les soupçons d’une dictature avérée.
- Sachez que la puissance dictatoriale de Staline, d’Hitler, de Mussolini, de Bokassa n’a pas survécu à l’épreuve de la liberté et de la résistance.
- Votre incapacité à maintenir le cap économique, tracé par Wade, dans une situation de crise illustre bien que vous étiez suffisant premier Ministre mais un chef d’Etat limité.
- vos errements et tâtonnements, depuis plus d’un an, privent l’Afrique d’un avocat engagé capable de résister face aux convoitises des puissances prédatrices qui vampirisent nos économies.
- Votre attitude à violer les clauses de la CDEAO traduit votre mépris de l’urgence de l’unité Africaine. « S’unir ou périr » n’a aucune valeur chez vous et les prémices d’un pays relégué au second plan ne vous préoccupe guère.
- En s’entourant de laudateurs, de recyclés politiques, de cadavres communistes, socialistes, d’encagoulés de la société civile, vous continuerez d’enfoncer notre pays, de ruiner les espoirs et de compromettre nos chances d’émergence.
- vos conseils de ministres décentralisés sont une contradiction avec les promesses que vous aviez faits au Peuple Ils ressemblent plus à du tourisme gouvernemental. Monsieur le Président, vos fonds de développement (Fongip, Fongis) brandis lors de la campagne restent une pure invention de l’esprit. A l’heure actuelle, excellence, vous peinez à payer les salaires, la dette intérieure n’a point reculé.
- La bourse familiale, la Couverture Maladie Universelle, présentent des lacunes et des incohérences que vous-mêmes vous ignorées.
- Monsieur le Président, on développe un pays par le travail et non par l’assistanat et la dépendance. En ruinant notre indépendance, vous sacrifier l’espoir de toute une nation.
- La propriété privée, le secteur privé national, la liberté, sont des piliers du libéralisme que vous mettez à terre.
- Votre prédécesseur, théoricien et praticien d’un libéralisme social aux puissants ressorts, avait tracé la voie de l’émergence et engagé la résistance avec les puissants lobbies de prédation.
- Vous n’avez crée aucun concept, aucun programme, aucune idée. Cette réalité contraste avec le génie de Wade d’ériger l’audace, l’ingéniosité et la résistance au cœur de son projet politique libéral novateur. Les infrastructures et les structures de développement sont des preuves tangibles qu’il a accompli l’une des missions les plus compliquées en période de crise. Jadis vous le compariez à Napoléon.
- Vos banquiers ont déjà asphyxié notre économie nationale et les familles éprouvées sont fond du gouffre.
- Vous avez vécu sous l’ombre du géant Wade et vous avez participé à sa diabolisation et à la tentative de démantèlement de son immense œuvre, en vain.
- Monsieur le Président,
- Les africains ont toujours combattu et démantelé leurs héros avant de les réhabiliter. Kwamé, sankara, Lumumba. Manipulés par un Occident aux intérêts démesurés, des chefs d’Etats africains deviennent des fantoches.
- Le PDS, aujourd’hui, attaqué et agressé est le socle qui vous a porté et propulsé. Les épreuves de 1974 à nos jours constituent de puissants ressorts, bases de notre engagement et de notre résistance face à l’oppression. Mère de plus de 48 partis politiques libéraux d’Afrique, pivot de l’internationale libérale, vainqueur du redoutable régime socialiste, le PDS reste attractif. Son odyssée n’est pas encore achevée.
Ce n’est pas en se calfeutrant au Palais en dégustant l’art culinaire où en s’adonnant à des promenades pédestres et vespérales et en faisant le tour du monde en touriste qu’on parvient à trouver des solutions pour son pays.

Très respectueusement

DR Malick Dieng
Directeur de l’Institut Libéral
Chargé des relations internationales du PDS.
Délégué au Comité Exécutif de l’Internationale libérale.






1.Posté par Toutyte le 21/04/2013 17:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle mauvaise foi : défendez votre bilan et rester objectif / Ni ps ni pds encore moins pour macky :je m en fous mais vous oubliez très vite le passé /

2.Posté par Malaaka le 21/04/2013 17:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

QUEL PEDANTISME!
ET CES INNOMBRABLES FAUTES ELEMENTAIRES!
Encore un nullard ou un cartouchard libéral!

3.Posté par deme mamadou le 21/04/2013 17:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut que cela arrêt
trop de dame justice à la télé,
qu elle intérêt " à la légende de niangal"
les voitures prison ambulant.
renforcement des prison,
une milice du genre SS.
les lobbies économiques,
le retour de la traite triangulaire.ect

4.Posté par KO DEBOUT le 21/04/2013 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

M. Dieng vous etes un imbecile. Yew Ya Kate Sa Ndeye

5.Posté par slipsakhmotouko le 21/04/2013 18:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je n'ai pas lu cette contribution, parce que c'est écrit manifestement avec beaucoup de mauvaise foi

6.Posté par goxu le 21/04/2013 19:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur Le directeur,
J'ai seulement aperçu le titre de votre contribution et je me suis dit; "tiens, un frustré du PDS qui réagit à l'arrestation de KMW"! Bingo, je ne me suis pas trompé!
D'emblée, je dois vous signifier que je ne suis pas un affidé, sympathisant du pouvoir en placeou affilié à un quelconque parti politique! !
Trop, c'est trop ! Arrêtez de nous prendre pour des enfants. Les sénégalais ne sont pas des imbéciles !
Ou vous êtes des sourds volontaires (allusion à l'adage : il n'y a pas plus sourd ...) ou vous nous nous donnez l'occasion de dire encore et encore que nous avons bien fait d'opter pour le" tout sauf Wade le 25/03/12.
Vous reprochez au pouvoir en place de n'ignorer " le génie de Wade d’ériger l’audace, l’ingéniosité et la résistance au cœur de son projet politique libéral novateur. Les infrastructures et les structures de développement sont des preuves tangibles qu’il a accompli l’une des missions les plus compliquées en période de crise." Mais heureusement qu'il en est ainsi, sama waye! Nous avons vomi tout cela en boutant votre vénéré Maître hors du pouvoir. Ceci traduit traduit encore une fois ce que je dénonce le plus chez les PDS : vouloir parler au nom du peuple tout en foulant du pied toutes ses aspirations. Les sénégalais ont dit non à Wade, vous ne les avez pas entendus? Vous ne l'avez pas remarqué? Nous avons changé de régime, mon gars. Toute votre litanie ne nous intéresse plus! Changer le CD, nous voulons une autre musique. Il y a des sénégalais qui n'aiment pas le le Mbalax (son roi ne m'a jamais inspiré soit dit en passant). Votre Mbaxal a tourné (da fa forokh!)!
Comme vous réagissez à l'actualité, parlons en?
Quels arguments nous servez-vous à propos de l'enrichissement illicite? est ce que tous les cadors du PDS peuvent nous servir une copie exempte de tout reproche? comment pouvez vous nous justifier le fondement licite de tous vos avoirs?
A part vous, les PDS, qui faites semblant de ne rien voir, rien entendre et d'être muets, tout sénégalais de quelque couche sociale, origine peut répondre à cette question.
Les nominations d'un Farba Senghor, du bouffon du roi Gassama, de Karim à la tête du ministère du ciel de la terre et de l'air, sont elles plus justifiées que ce vous appelez "vos nominations familiales, socles de votre stratégie de conservation du pouvoir" qui " indisposent les démocrates de ce pays". Le PDS est tout sauf une démocratie. Kou weddi, ladjal le bouffon de "ndamal Kajoor".
wade a mis une dizaine d'années pour nous servir ce pseudo programme d'infrastructures que les socialos avaient initié et dont vous vous vantez tant. Soyons objectifs et laissons à l'autre le temps de nous convaincre. cette deuxième année de magistère doit nous eédifier sur ces capacités.
En attendant, soyez fair play et respectueux! C'est sortir de votre sang ce gene de la violence, de l'impolitesse et de la suffisance en soi et arrêter de nous servir votre MBAXAL de la veille ! Arrêtez d'utiliser éhonteusement les marabouts dans vos entreprises diaboliques !

7.Posté par Degloulèn le 21/04/2013 19:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dieng vas apprendre à écrire d'abord.Tu as fait quelle classe toi? Un français minable...Des fautes de toutes sortes, sous tous les angles...
Dommage!

8.Posté par Degloulèn le 21/04/2013 19:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dieng vas apprendre à écrire d'abord.Tu as fait quelle classe toi? Un français minable...Des fautes de toutes sortes, sous tous les angles...
Dommage!

9.Posté par BOUNKATAB le 21/04/2013 19:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le regime de Wade avait des velleites dictatoriales, avec tout ce que nous avons vecu pendant 12 ans, heureusement le peuple senegalais ne s'est pas laisse faire.Macky avec toute la volonte du monde ,ne pourra jamais faire pire que Wade.Nous l'avons echappe belle avec Wade et son PDS.

10.Posté par boy_sine le 21/04/2013 21:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

laissez la justice faire son travail...ngiir yalla.

11.Posté par omzen le 22/04/2013 09:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pouah
un docteur qui se permet une telle bassesse c'est honteux.
Même si on fait de la politique on ne doit pas se permettre de faire des analyses malhonnêtes.
Et puis arrêtez de nous parler de Wade qui n'est qu'une honte pour le Sénégal et pour l'Afrique
Si Macky ne suit pas la voix du peuple il aura le même sort que Wade et sa clique

12.Posté par adea le 22/04/2013 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Wade est la légende vivante du panafricanisme et que son œuvre résistera au temps.
Wade avait réussit la désintermédiation passage obligatoire du progrès et de l’émergence contre le retour de l’axe (Dakar-Paris -Washington) nous rappelant le fameux commerce triangulaire et le retour de la puissante pompe aspirante de nos ressources économiques
Wade a combattu avec véhémence les APE
Wade, un visionnaire, légende vivante et un bâtisseur reconnu avec le NEPAD
Wade a tracé le cap économique du pays dans une situation de crise illustre
Wade fut un avocat engagé de l’Afrique car capable de résister face aux convoitises des puissances prédatrices qui vampirisent nos économies
Wade, théoricien et praticien d’un libéralisme social aux puissants ressorts, avait tracé la voie de l’émergence et engagé la résistance avec les puissants lobbies de prédation.
Difficile de démanteler l’immense œuvre, le génie de Wade d’ériger l’audace, l’ingéniosité et la résistance au cœur de son projet politique libéral novateur. Les infrastructures et les structures de développement sont des preuves tangibles qu’il a accompli l’une des missions les plus compliquées en période de crise.
Wade, un visionnaire, légende vivante et un bâtisseur reconnu

13.Posté par douwa le 22/04/2013 14:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

wade est le plus grd dictateur le plus grd voleur et le plus grd voyou k le senegal n a jamais connu moo yake sénégal l pdt macky est entrain de reparé ces degats té dfefar yomboul

14.Posté par wereyane le 22/04/2013 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle pertinence Mr Dieng ! la réaction de ces gens montre que vs leurs avez introduit le doigt au c......Nous n'avons pas besoin de facons Victor Hugo , Senghor et autres écrivains pour comprendre BRAVO !! Continuer à édifier les sénégalais qui ignoraient le pourquoi et comment le Maitre a été trahi et pourquoi le pays est trop lourd sur les épaules de ce nullard de Macky

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image