leral.net | S'informer en temps réel

Ouakam - Construction illégale : Ibou Faye frère de la Première Dame piétine la loi

Ibou Faye, le grand frère de la Première dame, veut coûte-que-coûte construire un bâtiment au quartier des mamelles, dans le village de Ouakam. C’est le 09 septembre 2013 que la gendarmerie de la Direction de la surveillance et du contrôle des sols (Dscos) a procédé à une première démolition des travaux qu’il y a entamé. Cela, parce qu’il ne détient aucun papier qui lui permet d’utiliser ce terrain. Les plans d’habitation du Cadastre montrent d’ailleurs que cet espace tant convoité par Ibou Faye, appartient au domaine public. Il est même prévu d’y construire un rond-point pour desservir l’Asfadar, un complexe sanitaire de dimension internationale que le Président Macky Sall compte inaugurer lors du quinzième Sommet de la Francophonie en novembre prochain. Ce sont les architectes de l’Asfadar qui avait alerté les hommes de l’Adjudant Ndiaye de la Dscos, pour leur faire état de «l’anarchie» que leur impose Ibou Faye.


Rédigé par leral.net le Mardi 15 Avril 2014 à 12:57 | | 4 commentaire(s)|

Ouakam - Construction illégale : Ibou Faye frère de la Première Dame piétine la loi
Après avoir arrêté les travaux, Ibou Faye disait aux autorités qu’il détient des papiers en bonne et due forme. Mais une source nous confie qu’«il n’a pu présenter aucun document. Cet espace n’est pas habitable. On ne peut pas délivrer une autorisation de construire pour un espace qui appartient au domaine public», certifie-t-on. Mais voilà qu’au courant du mois de mars 2014, les ouvriers du chantier d’Ibou Faye ont repris service. Un riverain explique que «les maçons ne travaillaient que la nuit». Alertés sur cette forfaiture, les éléments de la Dscos sont revenus à la charge durant la matinée du jeudi 10 avril dernier, pour démolir l’édifice qui commençait à voir le jour. Des personnes proches du dossier nous ont dit qu’Ibou Faye voulait faire du forcing, en usant de son statut de frère de la Première Dame, Marième Faye. «Ses ouvriers disaient à qui veut l’entendre, qu’Ibou Faye a déjà réglé le problème. C’est des Etats-Unis qu’il leur a demandé de reprendre les travaux, mais de prendre le soin de travailler que durant la nuit. Et que si l’Adjudant arrête encore une fois les travaux, il sera muté de son poste de Commandant de la Dscos». Mais en réalité, Ibou Faye ne bénéficie d’aucune aide, nous soutient-on. «Ces activités sont inconnus du Président Sall. Il est un coutumier des faits. Il veut profiter du fait que sa sœur soit la Première dame du pays», taxe-t-on. Notons que ledit terrain est situé sur le littoral. La Dscos s’y active énergiquement ces derniers temps, sur instruction du Gouvernement, qui a exigé un audit du foncier sur le littoral.







Hebergeur d'image