Leral.net | S'informer en temps réel

Ould Kablia a précisé qu’aucun parti ne peut remporter seul la majorité des sièges du parlement

le 9 Juin 2012 à 18:34 | Lu 551 fois

Les négociations pour la libération des diplomates algériens imposent discrétion


Ould Kablia a précisé qu’aucun parti ne peut remporter seul la majorité des sièges du parlement
Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Dahou Ould Kablia, a mis en garde ce samedi contre tous ceux qui veulent porter atteinte à la crédibilité des prochaines élections législatives. Invité d’une émission de « la Chaîne I » de la Radio nationale, Ould Kablia a indiqué que des « sanctions fermes » seraient appliquées contre les « railleurs ».

« Nous tenons plus que jamais à appliquer de la manière la plus ferme les sanctions contre toute tentative de toucher à la crédibilité du scrutin », a-t-il dit. « L’État fera face à tout ce qui remettra en cause la crédibilité des élections », a t il ajouté. Selon M. Ould Kablia, « certains partis, qui anticipent les évènements en parlant de fraude, utilisent ce discours pour justifier leur échec ». Le ministre n’a pas précisé l’identité des associations ou des partis visés par ces mises en garde.

M. Dahou Ould Kablia a expliqué qu’il n’y aura pas de majorité lors du prochain scrutin. « Aucun parti politique ne peut remporter seul 232 sièges « nombre de sièges de la majorité ». Le ministre a rappelé que les autorités ont mobilisé tous les moyens pour garantir une élection libre et transparente. Il a, dans ce cadre, appelé les partis politiques à croire en la « ferme volonté » exprimée par l’État, au plus haut niveau, de garantir des élections transparentes, régulières et crédibles. M. Ould Kablia a précisé que l’Algérie "déplore" la séparation entre le nord et le sud du Mali et que "l’activité des éléments terroristes et les groupes du crime organisé dans le Nord constitue une source d’inquiétude tant que ce dernier ne tente pas d’y faire face". Il a évoqué à ce propos, l’enlèvement du consul de l’Algérie à Gao (Mali) et six de ses collaborateurs début avril en cours. Le ministre a notamment, souligné que les négociations pour leur libération imposaient "discrétion" et que la question relevait des "prérogatives du ministre des Affaires étrangères et des responsables militaires sur les frontières". Concernant la sécurité des frontières avec la Libye, le responsable a souligné que "la situation est maîtrisée et qu’il n’y a pas d’infiltration de groupes terroristes de Libye vers l’Algérie ni de l’Algérie vers le territoire libyen". "La situation en Libye s’améliore et les choses se stabilisent", a ajouté M. Ould Kablia rappelant la disposition de l’Algérie "à prêter main forte aux Libyens qui en ont besoin pour édifier les institutions et appareils en vue de l’établissement d’un Etat légitime".



SOURCE:elkhabar.com