leral.net | S'informer en temps réel

Oumar Guèye: "L’assainissement est le parent pauvre du système"

Rédigé le Samedi 8 Décembre 2012 à 01:27 | | 0 commentaire(s)

Dakar, 8 déc (APS) - Le ministre sénégalais de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Oumar Guèye, a déploré, vendredi soir à l’Assemblée nationale, la négligence dont fait l'objet le secteur de l’assainissement, estimant que celui-ci reste "le parent pauvre du système".



Oumar Guèye: "L’assainissement est le parent pauvre du système"
Selon M. Guèye, qui intervenait lors du vote du budget 2013 de son département, le réseau géré par l’Office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS) compte 1500 kilomètres en milieu urbain et doit renouveler systématiquement 300 kilomètres.

‘’L’ONAS peine à trouver des ressources pour renouveler 30 km. C’est ce problème que vous vivez à la Médina, à Fass, à Guinaw-rails, Guédiawaye et dans d’autres villes parce que le réseau est vétuste’’, a-t-il signalé.

Pour le ministre, même si l’ONAS trouve des moyens pour entretenir le réseau, cela ne servira absolument à rien. ‘’La seule solution c’est de renouveler et de changer le réseau’’, a-t-il indiqué.

Le ministère, a-t-il précisé, a besoin de 30 milliards de francs CFA pour changer 300 kilomètres du réseau d’assainissement. En attendant, l’ONAS, en fonction de ses possibilités, entreprend de changer par tronçons.

L’autre problème souligné par le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement concerne le collecteur Hann-Fann qu’il considère comme ‘’une bombe à retardement’’.

‘’C’est un vieux collecteur qui date des années 40 et qui fait 7,7 km de Hann jusqu’à Fann avec 150 ouvrages, des maisons construites en dessus, des restaurants, des mosquées et une partie même de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar’’, a indiqué le ministre.

‘’Il y a eu des erreurs dans le passé d’autoriser des constructions sur ce collecteur et nous assistons aujourd’hui à des éboulements’’, a-t-il souligné devant les parlementaires.

Pour Oumar Guèye, ‘’c’est extrêmement dangereux parce que le collecteur dégage un gaz toxique (H2s) qui est de l’hydrogène sulfuré qui peut être mortel’’. Le gouvernement a pris en charge ce dossier avec un besoin exprimé de 6 milliards de francs CFA pour changer le collecteur.

Des solutions sont en cours d’être trouvées parce que le gouvernement est obligé de changer ce collecteur parce que ‘’c’est une question de responsabilité’’.

Dans le domaine de l’assainissement, la question de la baie de Hann a été également soulevée par le ministre.

‘’Allez visiter la baie de Hann complètement défigurée ! Ce qui se passe là bas est inacceptable avec des industriels qui injectent directement en mer des produits toxiques’’, a-t-il fustigé.

Le gouvernement va prendre en charge ce volet avec un financement de 35 milliards, a annoncé M. Guèye, qui a indiqué qu'une large concertation a été entamée avec les populations.

Il s'agit des députés de la zone, des associations citoyennes et des industriels à qui l’Etat a demandé de respecter les engagements pris pour mettre en place des unités de pré-traitement.

Le ministère s’est vu octroyé, à l’issue du vote, un budget de 55,871 milliards de francs CFA pour l’exercice 2013 avec 769,073 millions pour les dépenses du personnel et 249,808 millions pour les dépenses de fonctionnement.

aps




Dans la même rubrique »
< >


Hebergeur d'image