leral.net | S'informer en temps réel

Oumar Moulel Sow, maire de Diama : L’homme par qui sont passés Diouf, Wade et Macky pour régner dans le département de Dagana


Rédigé par leral.net le Samedi 20 Août 2016 à 08:39 | | 11 commentaire(s)|

Si le Walo était un royaume, l’on pouvait dire sans risque de se tromper qu’Oumar Moulel Sow en serait le roi. L’homme avec son charisme politique a toujours dicté sa loi à l’occasion des différentes élections qui se sont tenues dans ce chaudron qui a été successivement le bastion de Ps, du Pds et aujourd’hui de l’Apr. Pourtant, malgré qu’il ait toujours permis au parti au pouvoir de remporter ce vaste département (Dagana), Oumar Moulel Sow attends toujours le retour de l’ascenseur même s’il ne s’attarde pas à des dividendes car, son métier d’opérateur économique chevronné qui excelle dans le tourisme avec ses campements de chasse, ses terres et son immense troupeaux de bœufs de race font qu’il gagne bien sa vie. Cependant la promotion des fils du terroir, ses souteneurs politiques demeurent un vœu le plus cher pour ce talibé de Baye Niasse car selon lui le Walo doit jouer sa partition dans l’émergence du Sénégal.

Abdou Diouf, Abdoulaye Wade et aujourd’hui Macky Sall ont demandé son soutien pour gagner le département de Dagana


La politique Oumar Moulel Sow l’a dans le sang. Pourtant ce n’est qu’en 1996 qu’il a décidé de s’y lancer non pas pour des attributions mais pour aider son terroir à se développer. Il ne lui a fallu que quelques mois après avoir titillé la politique sous la bannière du Ps pour remporter haut les mains les locales de cette année avant d’être élu Président de la grande communauté rurale de Rosso béthio-Ngnith-Diama. Cette fonction de Pcr, a permis à Oumar Moulel Sow de régner dans tout le département de Dagana et surtout de devenir l’un des hommes qu’il fallait avoir avec lui pour gagner le Walo. Entre Oumar Sarr du Pds qui dictait sa loi aux autres socialistes de Dagana et Oumar Moulel Sow qui était le seul à lui tenir tête, ceci pendant 4 locales, il y a une petite histoire. En effet, ayant bien compris que pour que le département de Dagana tombe dans l’escarcelle du Pds, il n’a pas hésité de quémander le soutien du socialiste Oumar Moulel Sow au lendemain de l’alternance de 2000. C’est quand Wade au pouvoir l’a bombardé Ministre de la pêche que Oumar Sarr, accompagné d’une importante délégation s’est rendu au domicile de Oumar Moulel ou flotté dans le vent de drapeau du Ps pour lui demander de baisser pavillon et de se ranger dans le camp libéral. C’est après avoir consulté ses lieutenants qu’Oumar Moulel a donné son accord de principe avant de fixer les régles du jeu. A savoir s’entretenir avec le chef en l’occurrence le Président Abdoulaye Wade pour lui faire comprendre qu’il ne transhume pas et qu’il peut l’accompagner à une seule condition : développer Dagana. Le pacte entre Oumar Moulel Sow et le Pds s’est donc scellé en 2001. Une entente cordiale qui a permis à Oumar Sarr de régner en main de maître à Dagana mais pour gagner le département, c’est à Oumar Moulel qu’il laissait le soin de monter au front pour porter l’estocade finale. 12 ans durant le régne du Pds, Dagana a toujours voté bleu. Même lorsque le Pape du sopi a chuté de son piédestal en 2012, Oumar Moulel Sow et Oumar Sarr ont gardé jalousement leur fief respectif. Macky Sall qui a été le général dans les batailles que Wade a mené avec le Pds lors des élections de 2007, connaissait la force de frappe de Oumar Moulel Sow car, après avoir déboulonné Wade en 2012, c’est en marge du Conseil des ministres décentralisé tenu à Saint-louis que le Président Sall a reçu en audience l’indéboulonnable politicien Oumar Moulel Sow pour lui demander de le soutenir pour les élections locales. Comme il avait a dit à Wade quand celui-ci avait sollicité son soutien, pour gagner Dagana, Oumar Moulel Sow a certes accepté mais à la condition que Walo soit développé et que ses fils soient promus. Pcr de Ross-béthio-Ngith –Diama, c’est à 20 jours du démarrage de la campagne électorale que Oumar M Sow a rejoint Macky Sall avant de lui promettre de remporter le département. Les souteneurs d’Oumar Sarr maire de Dagana ont ri sous cap mais leur réveil sera brutal car lorsque les urnes ont livré leurs verdicts, seule la commune de Dagana a été gagnée par les libéraux. La nouvelle commune de Diama née du dernier découpage administratif a suivi la consigne de vote de son ancien Pcr. Les 2 autres collectivités locales (Ngnith et Ross-béthio) jadis sous le contrôle d’Oumar M Sow ont été remportées grâce à l’énorme travail qu’il a battu lors de la campagne électorale. Aujourd’hui, Macky Sall souhaite renverser Oumar Sarr qui est le seul à garder son fief Dagana commune mais Oumar Moulel Sow promet de l’éjecter lors des prochaines locales mais selon lui, Macky Sall doit d’abord armer ses lieutenants, de jeunes cadres du département qui attendent le retour de l’ascenseur car pour « chasser » Oumar Sarr, il faut des moyens. En tout cas, le premier coup de semonce a été donné lors du référendum dernier, où la commune de Diama a voté « oui » à 84%. L’on peut dire que tous les élus de Dagana doivent leur mandat à Oumar Moulel Sow qui incontestable est le faiseur de roi dans ce vaste département.

Opérateur économique qui vit à la « texane » avec son ranch et ses campements de chasse

Oumar M Sow ne vit pas que de politique car, c’est un opérateur économique chevronné. Rien qu’à lui seul, plus de 350 touristes français séjournent chaque année au Sénégal pour s’adonner à la chasse dans les campements qu’Oumar M Sow détient. Les 3 campements de chasse qui lui font gagner d’importantes sommes d’argent sont installés à Tamba et le dernier se trouve à Saint-Louis. Un véritable citoyen qui lutte contre le sous-emploi car dans ses campements de chasse, travaillent chaque saison plus de 250 jeunes sénégalais. Ce talibé de Baye Niasse qui a été élevé au rang de Moukhadam par le défunt Ahmet Dame Niasse fils de Baye Niasse ne s’adonne pas seulement dans le secteur touristique, il détient des terres avant même qu’il ne soit un élu local. C’est précisément en 1985 qu’il cultive la terre avec ses 70 hectares où il cultive du riz. L’élevage est également son dada en vrai peulh, l’homme que certain surnomme « le baron » possède un immense troupeau fort de plus de 100 têtes. Des bœufs de race importés de la France, du Brésil et des Pays-Bas. D’ailleurs, il fait partie du cercle restreint d’éleveurs sénégalais qui approvisionnent le marché local et les grands événements religieux annuels.

Socialement, Oumar M Sow fait mieux que tous les maires de commune sénégalais

Sa commune nichée à la frontière sénégalo-mauritanienne n’a rien en envier aux autres collectivités du Sénégal. Grace à leur édile qui est tres proche des jeunes et des femmes, le mal-vivre a reculé considérablement. A ses administrés jeunes, le Maire de Diama a doté deux stades, certes dépourvu de gradin mais entièrement clôturés en dur. L’un des deux stades, d’un coût de 8 millions de F CFA se trouvé à le village de Ndiaye et sera inauguré dans deux semaines. Le second trône à Diama et l’érection du mur de clôture va couter 10 millions de F CFA. Des fonds qu’Oumar M Sow a pu sortir à travers ses différentes activités et avec un appui de ses mécènes. Les femmes de sa commune bénéficient de ses largesses parce qu’Oumar M sow a mis en place un financement révolving pour les appuyer dans leurs activités tournées vers la transformation et le commerce. Pour que ces fonds soient utilisés sans anicroches, le Maire de Diama a regroupé les femmes de sa commune en GIE et elles subissent des séries de formations qui à coup-sur les aideront à bien discerner les bénéfices et le chiffres d’affaires.

Les terres de Diama libérées pour accélérer l’atteinte de l’autosuffisance en Riz

Aux sénégalais désireux de s’adonner au métier d’agriculteur, Oumar M Sow qui dit être en phase avec l’objectif que Macky Sall s’est fixé à savoir atteindre l’autosuffisance en Riz, leur demande de faire un tour dans sa commune. Dans sa circonscription commune, les terres arables sont disponibles même pour des étrangers qui souhaitent exploiter à la seule condition de remplir les conditions d’attribution et surtout faire bénéficier des populations des retombées.

Dakarhebdo






Hebergeur d'image