leral.net | S'informer en temps réel

Oumar Sarr : "Ils peuvent nous tuer ou nous enfermer tous, mais nous allons faire face"

Les libéraux sont sur le pied de guerre. Ils ne comptent pas se laisser emprisonner sans riposter. La phrase "nous ferons face" est en vogue chez les militants du Pds pour montrer au régime que trop c'est trop et que ce ne sont pas les emprisonnements tous azimuts qui les feront reculer. Quitte à ce qu'on les tue, selon les dires d'Oumar Sarr, il sont prêts à la confrontation.


Rédigé par leral.net le Mercredi 18 Mars 2015 à 09:38 | | 8 commentaire(s)|

Oumar Sarr : "Ils peuvent nous tuer ou nous enfermer tous, mais nous allons faire face"
"Rien ne nous étonne du régime de Macky Sall. Il fallait s'y attendre, depuis hier, quand Me Sall a été convoqué. Puisqu'il a passé la nuit à la Section de recherches, on s'attendait à un pas de plus, c'est-à-dire l'arrestation de Me El Hadji Amadou Sall. Et, au-delà de Me Sall, comme tout le monde a pu le constater, c'est une machination organisée contre le Parti démocratique sénégalais (Pds), un acharnement qui continue. Je pense que les Sénégalais ne sont pas fous et ils peuvent discerner le bon grain de l'ivraie. Nous allons nous organiser pour faire face, mais c'est important que les Sénégalais comprennent de quoi il s'agit. C'est une tentative de détruire le Pds à travers les premiers emprisonnements des otages politiques que sont Aida Ndiongue, Abdoul Aziz Diop, Karim Wade, Massaly, Johhny Bâ, Alassane Sène, Serigne Assane Mbacké. Tout un orchestre est mis en place pour essayer de discréditer le Pds et affaiblir le militantisme déterminé. Mais au contraire, cela est en train de renforcer notre conviction et notre détermination. Nous allons nous réunir, échanger, discuter et nous organiser autour de la date du 23 mars et autour des dates d'avant et après. Nous allons faire face, car nous ne pouvons pas les laisser nous détruire. Ils peuvent nous enfermer ou nous tuer tous, mais nous allons faire face. Il n'est pas question de reculer devant ces questions de démocratie, de liberté et de justice au risque de perdre notre âme", a dit Oumar Sarr dans les colonnes de La Tribune.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image