leral.net | S'informer en temps réel

Oumar Sarr : "Nous avons déchiré l'arrêté du gouverneur et nous maintenons notre marche, advienne que pourra"

Malgré l'appel du chef de l'Etat, demandant à l'opposition de surseoir à sa manifestation du 21 novembre prochain et de le reporter jusqu'après le Sommet de la Francophonie, Oumar Sarr et Cie ne semblent pas baisser le ton. Pour le coordonnateur du Pds, les arguments du Président Macky Sall ne tiennent pas la route.


Rédigé par leral.net le Mardi 11 Novembre 2014 à 08:22 | | 11 commentaire(s)|

Oumar Sarr : "Nous avons déchiré l'arrêté du gouverneur et nous maintenons notre marche, advienne que pourra"
"Nous ne sommes pas des idiots. Nous ne croyons pas à ce qu'il dit (...) Depuis longtemps, on nous interdit toute manifestation politique. Alors qu'eux (la mouvance présidentielle), ils en font partout et quand ils veulent et, nous, quand on décide d'organiser des activités politiques, ils avancent des arguments risibles. Nous ne sommes absolument pas du tout convaincu et nous maintenons notre marche", réaffirme Oumar Sarr, le ton ferme. En ce qui concerne l'interdiction du gouverneur, le coordonnateur national du Pds martèle dans les colonnes de L'Obs : "Nous avons déchiré son arrêté et nous maintenons notre marche, advienne que pourra, puisqu'ils sont en train de remettre en cause les fondements de notre démocratie et ce n'est pas en croisant les bras qu'on va régler le problème", dit-il. Une position défendue par le coordonnateur du Front patriotique, Mamadou Diop "Decroix", qui sert comme réponse à Macky Sall sa déclaration en 2011. "Les marches, on ne va pas les arrêter puisque c'est un droit fondamental garanti par la Constitution (...) On ne peut pas empêcher les Sénégalais de descendre dans la rue. C'est un droit fondamental qu'on ne va pas négocier avec le pouvoir".






Hebergeur d'image