leral.net | S'informer en temps réel

Oumar Sarr avertit le gouvernement après la dispersion de la marche de l’opposition : « Nous allons nous réorganiser et revenir rapidement… Nous serons mieux armés… »


Rédigé par leral.net le Vendredi 14 Octobre 2016 à 21:40 | | 6 commentaire(s)|

Oumar Sarr avertit le gouvernement après la dispersion de la marche de l’opposition : « Nous allons nous réorganiser et revenir rapidement… Nous serons mieux armés… »
La marche de l’opposition qui était pourtant autorisée par le gouvernement, s’est finalement terminée en queue de poisson. Vers 15h, les militants avaient déjà commencé à rallier le lieu du rassemblement. Certains étaient habillés en tee-shirts à l'effigie de leurs leaders, d'autres arborant des brassards ou foulards rouges. Les militants des partis de l'opposition regroupés au sein du front “Manko Wattu Senegaal” étaient visiblement décidés à accompagner leurs leaders pour protester contre la « mauvaise gestion » du président Macky Sall.

La rencontre s’est terminée par des affrontements entre la foule et les forces de l’ordre. Les choses ont commencé à tourner au vinaigre dès le début de la marche. Les grenades lacrymogènes ont crépité comme sur un champ de bataille.

Pour cause, les manifestants, désireux, coûte que coûte, de rallier le Rond-point de la Rts d’où devait débuter leur marche, ont été violemment repoussés par la Police lourdement armée. Malick Gackou et ses amis de la coalition « Mankoo Wattu Seneegal » tenaient à tout prix, à forcer le barrage érigé pour la circonstance. Jusqu’à 15h55 minutes, ça chauffait comme pas possible entre les deux parties.

Pour rappel, le Préfet de Dakar avait interdit l’itinéraire de la marche qui devait débuter au Rond-point de la Rts rebaptisé Avenue Doudou Ndiaye Coumba Rose, pour finir devant les locaux du Ministère de l’Intérieur.

Entouré d'une une foule acquise à sa cause, le coordonnateur du Parti Démocratique Sénégalais (PDS), Oumar SARR, a tenu à faire comprendre au gouvernement de Macky Sall, que ses « compagnons de guerre » et lui, ne lâcheront pas du lest.

« Nous allons nous réorganiser et revenir rapidement. Nous ne nous arrêtons pas tant qu’il n’y aura pas une marche acceptée en toute liberté par le gouvernement » a-t-il avertit.

« Nous allons revenir mieux armé qu’aujourd’hui », a-t-il ajouté.

Abdoulaye FALL, Leral.net






Hebergeur d'image