leral.net | S'informer en temps réel

Oumar Sarr, député Rewmi : "D'ici décembre 2016, Idrissa Seck n'aura plus le temps de critiquer le Président Sall..."


Rédigé par leral.net le Mardi 31 Mai 2016 à 10:37 | | 10 commentaire(s)|

Oumar Sarr, député Rewmi : "D'ici décembre 2016, Idrissa Seck n'aura plus le temps de critiquer le Président Sall..."
Oumar Sarr conteste son exclusion de Rewmi. L'ancien n°2 de Rewmi qualifie d'enfantillage la décision prise samedi dernier et déclare qu'elle "n'engage que ceux qui l'ont prononcée". "Ils ont commis de grosses bêtises qu'ils vont payer. Je vous assure que d'ici au mois de décembre 2016, il (Idrissa Seck) n'aura qu'à se défendre. Je le mettrai dans une telle situation défensive qu'il n'aura même plus le temps de critiquer ni le gouvernement ni le président de la République. J'attends qu'il me notifie la décision", a dit le député de Rewmi qui annonce une assemblée générale et un congrès afin d'édifier l'opinion sur son leadership sur Idrissa Seck.

"C'est une bataille entre lui et moi pour le leadership du parti. Et il a même pris l'exacte mesure de la tâche. Chaque fois que je progresse, lui recule. Je ne suis pas pressé, mon objectif, c'est d'arriver au mois de juin 2017. La feuille de route, les militants l'ont tracée, c'est de parvenir à tenir un congrès en 2017. Et j'ai la majorité de gens qui me soutiennent, il n'y a pas de raison qu'on ne change pas la direction pour me remettre le récépissé du parti et Idrissa Seck deviendra un simple militant de Rewmi. Donc, si la majorité des militants est d'accord, nous allons continuer l'aventure... avec le Président Macky Sall qui est aussi le président de Benno Bokk Yaakaar. C'est un allié et il me considère comme tel. D'ailleurs, ce n'est pas mon initiative, c'est celle de Idrissa Seck qui nous avait demandé, en 2012, de le soutenir, puis d'aller sur la liste de Bby. Maintenant, ils ont quitté, moi je reste", dit-il dans un entretien accordé à L'Observateur.






Hebergeur d'image