leral.net | S'informer en temps réel

Oumar Sarr sur l'affaire Pétro-Tim : "Nous avons pris Aliou Sall la main dans le sac"

Le Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr) a fait le bilan de son meeting de vendredi dernier. Et, hier, les responsables se sont félicités de la mobilisation réussie de leur manifestation. Occasion saisie par Oumar Sarr pour réitérer les propos de Me Wade et réclamer des poursuites pénales contre Aliou Sall, frère du Président Macky Sall.


Rédigé par leral.net le Jeudi 27 Novembre 2014 à 08:39 | | 24 commentaire(s)|

Oumar Sarr sur l'affaire Pétro-Tim : "Nous avons pris Aliou Sall la main dans le sac"
"Sur l'affaire du pétrole, c'est le Président Macky Sall qui a signé, le 19 juin 2012, les décrets 2012-96 concernant Saint-Louis Offshore profond, portant approbation du contrat de recherche et de partage des productions d'hydrocarbures sur Saint-Louis et Kayar. Le contrat est conclu entre l'Etat du Sénégal, la Société des pétroles du Sénégal (Pétrosen) et la société Pétro-Tim limited. Suite à la signature de ces décrets, le frère du Président Macky Sall, Monsieur Aliou Sall, qui a été mandaté par la société Pétro- Tim Limited pour créer Pétro-Tim Sénégal le 4 juillet 2012, avec un apport de 10 millions de FCfa. C'est une société anonyme unipersonnelle (Sau). Alors Aliou Sall est le seul propriétaire. La zone contractuelle qui couvre le permis de Kayar Offshore profond est d'une superficie totale réputée de 1,895km2. Donc les 10 millions qu'ils ont investis vont leur apporter des centaines de milliards FCfa. C'est ce qu'on appelle le vol, d'autant plus que les blocs appartiennent à tous les Sénégalais. Nous pensons que nous ne devons pas nous laisser faire. Personne, fût-il un Président, n'a le droit de voler notre Nation au profit de son frère. C'est pourquoi, non seulement, ils doivent nous remettre ce qu'ils nous ont volé, mais nous demandons des poursuites pénales contre Aliou Sall, les co-auteurs et les complices. Nous allons déclencher toute une procédure judiciaire autour de cette affaire qui est quand même une affaire grave. On les a pris la main dans le sac pour ne pas dire dans les blocs. Il faudrait que nous allions jusqu'au bout de cette affaire. Si on va jusqu'au bout, un Président qui fait une chose pareille, devrait démissionner", a expliqué le coordonnateur du Pds.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image