leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Oumar Sarr sur la situation du parti libéral : « Il n’y a pas de crise au Pds »

Le Secrétaire général adjoint du Parti démocratique sénégalais (Pds) ne partage pas l’avis de ceux qui soutiennent que la formation libérale est en crise.
Surtout après l’expulsion de Farba Senghor et de Pape Samba Mboup des rangs dudit parti.


Rédigé par leral.net le Mardi 11 Avril 2017 à 13:00 | | 0 commentaire(s)|

Interpellé, hier, à sa sortie de la prison de Rebeuss, où il était venu rendre visite au maire de Dakar, Oumar Sarr a déclaré:      « Je suis venu voir Khalifa Sall, vous me parlez de crise. Il n’y a aucune crise au Pds ». Et d’insister : « Si vous croyez que c’est une crise, écrivez-le. Mais, je ne crois pas que c’est une crise ».

Revenant sur son déplacement à la prison de Rebeuss, le premier magistrat de la ville de Dagana, dira : « Nous sommes venus rendre visite au prisonnier politique Khalifa Sall. Et comme c’est notre droit, nous reviendrons voir Bamba Fall et tous ceux qui ont été récemment mis en prison. C’est notre devoir en tant que militant pour les droits de l’homme et les droits politiques. Nous l’avons trouvé en pleine forme. Il sait ce qu’il veut, il sait dans quelle condition on l’a mis en prison, et c’est ça le plus important ».

Condamnant la détention de Khalifa Sall, Oumar Sarr de marteler : « Le Pds a été clair et l’a dit dans les différentes déclarations rendues publiques. Le Pds est contre ces arrestations. On ne peut gérer un Etat en faisant des arrestations politiques, en mettant en prison tous ceux qui sont contre le régime et expliquent pourquoi ils sont contre le régime. La démocratie, ce n’est pas ça ».

Faisant la leçon aux tenants du pouvoir, le secrétaire général national adjoint du Pds a asséné : « La démocratie, c’est accepter les oppositions, et je crois que c’est cela qui ne marche pas au Sénégal. On a l’impression que le pays marche à l’envers, et ça, c’est quand même grave pour notre démocratie et pour notre pays ».

Pour finir, Oumar Sarr a souligné que les partis de l’opposition sont en train de travailler pour l« la confection d’une liste commune ».

VoxPopuli